Ce vendredi 3 juin, la JL Bourg a reçu Savo Vučević (59 ans) dans ses locaux afin de l’engager en tant qu’entraîneur de l’équipe pro.

Après la mise à l’écart de Christophe Denis et le départ de Greg Beugnot suite à la fin de saison du club. Les dirigeants bressans se sont mis à la recherche d’un nouveau coach pour la saison 2016/2017. Comme l’évoquait le Président Desbottes, le club recherchait un entraîneur expérimenté, ayant la connaissance du haut niveau et sachant gérer la pression.

Alors qu’il était en compétition avec Greg Beugnot, c’est finalement Savo Vučević qui a été choisi par la JL Bourg pour mener l’équipe burgienne. À l’image de sa carrière, le Franco-Monténégrin aime les défis et se présente comme « un homme de (re)construction ». En effet, après avoir fait ses preuves avec Bondi (N3 à Pro B), « Coach Savo » a permis à Antibes de retrouver la Pro B et plus récemment à Monaco de retrouver l’élite du basket français. C’est après pourtant un beau début de parcours (2e alors que récemment promu), que ce dernier fut remercié alors que Monaco était en course pour le titre de Champion de France Pro B (ndlr: Monaco est monté à la fin de la Saison en Pro A).

Une fierté, un honneur et une grande responsabilité

“Aujourd’hui tout le monde a déjà entendu parler du club de la JL Bourg dans le monde du basket. Je connaissais déjà le club avant, mais je n’avais jamais eu l’occasion de voir Ekinox et les nouvelles infrastructures. Les éloges qui m’avaient été faites étaient vraies. Cela donne vraiment envie de travailler dans un club tel que celui-ci. C’est un véritable honneur pour moi, mais aussi une belle responsabilité. Je suis très heureux de la confiance que m’ont accordée les dirigeants du club.” 

Un contexte qui lui va comme un gant

“J’ai toujours pris beaucoup de plaisir dans les clubs où j’ai travaillé. Durant toute ma carrière j’ai pu évoluer dans des univers différents, mais où toujours y régnait une atmosphère basket et où il y avait beaucoup d’enjeux. J’aime les défis, qu’ils soient sportifs ou extra sportif. J’ai vite compris que la JL Bourg était un club fait pour moi, qu’il correspondait à ma mentalité. Bourg est une ville de basket, où il règne une véritable ferveur et où les gens ont de véritables attentes. Tout ça me motive véritablement !” 

L’expérience de la montée

“Je pense que mon expérience en tant que coach peut véritablement apporter quelque chose au club et à nos joueurs. J’ai connu de nombreuses montées, de nombreux niveaux, que ce soit de la N3 à l’Eurocup. Je suis quelqu’un qui a toujours beaucoup d’ambitions. Je n’aime pas travailler dans la routine, j’aime l’enjeu, la pression… J’aime quand il y a quelque chose qui nous tient éveillés, qui nous fait rester lucide et où il y a toujours quelque chose à faire ! Je pense que mon profil correspond plutôt bien aux attentes du club et que je corresponds moi-même aussi aux attentes des dirigeants.”

Faire plaisir aux gens et aux joueurs

“Je fais ce job-là, car je suis un amoureux du basket, car je veux apporter du plaisir aux gens qui assistent à nos matchs, mais aussi aux joueurs qui sont sur le terrain. J’aime le beau basket, le basket “champagne”, c’est en tout cas ce que je vais essayer d’apporter ici. En tout cas gagner c’est la première chose que je veux réussir. Dans une structure telle que celle de la JL on ne peut que venir ici pour gagner. Ensuite vis-à-vis du public, de cette culture basket qu’il y a à Bourg, nous devons aussi réussir à le faire avec la manière et à faire plaisir aux gens en produisant du beau basket.”

Une équipe sur laquelle réfléchir

“Il est encore trop tôt pour savoir sur qui je compte m’appuyer ou non la saison prochaine. On a déjà pu discuter un peu avec Fred sur quelques sujets, mais rien n’est véritablement défini. Je cherche avant tout des profils de joueurs qui soient capables de s’adapter à ma vision du basket : jeu de transition, de défense, ce genre de chose. Ce n’est pas parce que je suis ‘origine Yougoslave que je composerais mon équipe avec forcément des “Bosman”. J’aime surtout m’appuyer sur de bons joueurs français. Ce sont eux qui restent le plus longtemps dans les clubs en général et ce sont avec eux que les clubs construisent sur du long terme. C’est ça la force des clubs en ici en France. Après je n’ai aucun à priori sur les autres nationalités, je vais simplement chercher les meilleurs joueurs pour que l’on ait l’équipe la plus compétitive possible.”

L’ensemble du club de la JL Bourg lui souhaite la bienvenue !