La JL Bourg s’incline de nouveau à domicile sur un shoot au buzzer cruel de Boris Diaw.

  82 – 85  

Le film du match

Le nouveau Show à Ekinox a fait son effet et c’est dans une salle pleine à craquer et déjà chaude que les hostilités commencent ! À l’image de notre duel, c’est C.Simon et K.Prepelic qui inscrivent les premiers points du match (2-3). Après 2 minutes de jeu M.Wocjiechowski sort sur blessure. La JL ne parvient pas à stopper les drives visiteurs mais peut toujours s’appuyer sur C.Simon adroit à distance (6-8). Biruta aussi fait une très belle entame de match bien servit par G.Sim. Pour autant, la défense n’est pas encore au point, Levallois en profite pour inscrire des shoots faciles par le biais de Prepelic, Campbell et Diaw (13-15). La JL, arrive très vite dans la pénalité (après 6min de jeu) et cela n’aide pas ! Les premiers points de Captain Zach permettent à la JL de recoller (16-17) mais Levallois enfile les Lancers-Francs (8 fautes à 2 à la fin du 1 er QT…). La Jeu change alors sa stratégie défensive et astreint les visiteurs a attaquer une zone. Malheureusement, la Jeu cale en fin de QT et laisse filer des rebonds précieux qui laissent les banlieusards après 10 min de Jeu (23-28).

Le début du deuxième quart-temps confirme les belles offensives Levalloisiennes mais surtout le manque de solutions défensives sur les postes extérieurs. Alors que la JL accuse quelques points d’écart (26-33), Zack prend (comme a son habitude) les choses en main et ramène les siens à 30-33. La JL continue son chemin en attaque mais ce qui pêche jusque là se situe bel et bien en défense. Le temps-mort de S.Vucevic permet à la JL d’enchainer un 5-0 qui donne de l’air mais la défense burgienne ne parvient pas à garder le bénéfice de ses efforts (41-47). S’en suit “le moment Garrett Sim” qui plante 5 points d’affilés (46-51). À la fin de la 1ère mi-temps le score s’élève alors à 48-53.

L’entame de deuxième mi-temps marque le concours de shoot à 3 pts entre Campbell et Sim (53-58). La JL retrouve des couleurs en défense et ça lui fait du bien puisqu’elle revient à 3 petits points des visiteurs. Les visiteurs sont en panne d’adresse mais la Jeu ne parvient pas à concrétiser en enchainant 2 pertes de balle. Les deux équipes se rendent alors coup pour coup. L’adresse est moins présente des deux côtés du terrain et le match s’annonce plus rugueux aussi ! Ça tombe bien puisque qu’Ekinox est là pour motiver ses troupes ! Biruta sur un rebond offensif puis Jeter sur une contre attaque ramènent la Jeu à 64-66. En sortie de temps-mort, Youssou N’Doye intercepte la balle et s’en va claquer un dunk mais Franscico fait l’attentat de l’année et donne une faute antisportive. L’intervention de Franscico aura le don de réveiller et faire gronder encore plus le public d’Ekinox. Le public pousse et les joueurs aussi pour enfin revenir à égalité. C’est chose faite à 30sec du terme mais Odom sur un shoot à 3 pts (66-69) redonne de l’air à son équipe. Sur la dernière possession du QT, Garrett Sim ajoute un magnifique “Fade Away” qui permet à la JL d’être à un tout petit point ! (68-69).

Il reste 10 minutes pour repasser devant dans ce match et arracher la victoire ! La Jeu stoppe directement les offensives des “bleus” et Jeter donne l’avantage aux siens d’un petit point. La Jeu défend extrêmement bien et Levallois marque le coup. Pour autant, la Jeu ne transforme pas l’essai les 5 premières fois. La 6e sera la bonne puisque C.Simon provoque la faute sur un shoot (1/2). Après 4 minutes de jeu les Parisiens n’ont toujours pas marqué le moindre point ! Prepelic règle ce soucis là par un shoot à 3 pts (71-72). Zack à 3 pts lui répond l’action qui suit et le match se dirige vers un money-time bouillant ! (74-72 à 4′). L’intensité physique est énorme ! Le match alors ultra offensif se transforme en “No Man’s Land” où personne ne marque. Y.N’Doye se trou alors complètement et donne un panier précieux qui redonne 2 pts d’avance aux visiteurs. Il reste alors 1’22 et la possession est à la JL mais ne converti pas. Y.N’doye fait une faute sur un rebond qui donne une nouvelle fois 2 pts facile aux LF mais qui sont si précieux (74-78). Sur un shoot à 3 pts G.Sim manque la mire et scelle quasiment la fin du match. Malgré l’interception de C.Simon la jeu reste muette en attaque (6 pts seulement en 10 min) et rate une nouvelle fois l’occasion de jouer le baroud d’honneur à fond. Prepelic de son côté enfile les LF et donne maintenant 6 points d’avance aux siens (30 sec à jouer). Sur la remise en jeu, Youssou N’Doye intercepte la balle et G.Sim ajoute un 3 points. Faute, Prepelic ne tremble pas et redonne 3 pts d’avance aux siens. 5 secondes à jouer… Zack Peacock nous sort un shoot DINNNNNGUE à 9 mètre. Il reste alors 0,6 sec à jouer, remise en jeu… Boris Diaw shoot du milieux de terrain………La balle rebondie une fois, puis deux, et rentre dans le filet… Cruelle défaite pour l’équipe après l’exploit d’égaliser à 0,6 seconde du terme.

 

À Ekinox (Bourg en Bresse)
9e journée de Pro A, le samedi 11 novembre à 20 h