Les Bressans poursuivaient leur rentrée en Jeep Élite avec un deuxième match en trois jours face à Nanterre.

 85 / 64 
Au Palais des Sports (Nanterre), 2e journée de Pro A, le lundi 24 septembre à 20 h 45


Le film du match


Les attaques sont en berne dans les deux premières minutes de la rencontre. Konaté ouvre les débats avec un 2+1 et le match est lancé avec une claquette de Garrett Sim (15 points, 3 rebonds et 4 passes) de l’autre côté. Le jeu s’accélère ensuite avec Palsson, Gamble, Waters et Konaté qui se succèdent côté Nanterrien (5e 11-05). Les Bressans sont en difficulté défensivement et les locaux prennent de plus en plus le large grâce aux points de Waters et Gamble. Il faut attendre un panier de Ndoye pour voir le score bougé côté JL. Malgré cela, Invernizzi et Nanterre gardent le cap avec un primé (7e 18-07).
L’adresse longue distance des locaux commence à faire mal à la Jeu. Adas Juskevicius (21 points, 5 rebonds et 4 passes) aligne deux nouveaux tirs et après trois points burgiens, le score en reste à 26 à 10.

« Une JL statique puis dans le tempo »

La réaction n’est toujours pas là dans le deuxième quart avec un retard qui passe à vingt points. Peacock essaie de rassurer les siens avec deux tirs lignes de fond, mais Juskevicius réussit encore un panier à 3 points sur catch-and-shoot. La défense burgienne n’est pas aussi compacte que face à Pau. Preuve en est avec ce 2+1 de Lahaou Konaté (19 points, 11 rebonds et 5 passes) qui s’envole dans le ciel. Ndoye réagit vite avec lui aussi un 2+1 sauf qu’il en faudra plus pour revenir (13e 36-16). Capitaine Peacock poursuit avec trois points et c’est Juskevicius qui réplique pour Nanterre. La colère de Savo Vučević est donc encore bien présente sur son second temps mort et la réponse des joueurs va peut-être enfin être là grâce à Sim de loin et Youssou Ndoye (18 points et 10 rebonds) sur contre-attaque (16e 39-24). 
Le temps mort de Pascal Donnadieu arrive très rapidement. La JL Bourg ne relâche pas la pression et remonte enfin la pente avec Ndoye sous le cercle et Tchouaffé aux lancers. Après cette série burgienne, Konaté vient calmer les ardeurs burgiennes. Mais la JL réussit une action à quatre points avec Ndoye qui met son premier lancer ajouté à un rebond off sur le second raté offrant trois points à Sim. Invernizzi ne laisse pas longtemps les Bressans sous la barre des dix points puisqu’il lance un missile qui fait mouche (18e 44-32). Le score en reste là à la pause avec une première mi-temps qui se termine comme elle a démarré.

Zack Peacock (20 points, 5 rebonds et 2 passes) à l’intérieur et Sim de loin apportent de belles ressources dès le début de seconde mi-temps. Plus durs, les Rouge et Blanc sont de retour dans le match. Gamble apporte sa patte, mais Wright enchaîne deux flotteurs. L’homme à tout faire est très précieux et ça enchaîne vite avec Ndoye qui ajoute lui aussi deux points (23e 47-44).
Pansa et Konaté relancent Nanterre qui reprend presque dix longueurs d’avance alors que Peacock sort sur un coup dans le dos. Sim aligne deux lancers-Francs, mais les joueurs des Hauts-de-Seine, font le job pour ne pas laisser d’espoir à la Jeu (28e 59-46). Rozenfeld et Carne s’adonnent à un concours de primé. Dans la dernière minute, Juskevicius, Peacock et Jean-Marc Pansa (12 points et 4 rebonds) concluent un troisième acte frustrant pour la JL Bourg qui aurait pu prétendre à mieux, 66 à 53.

« Une fin compliquée »

Julian Gamble (16 points et 7 rebonds) et Juskevicius jouent juste afin de permettre aux Franciliens de garder de la marge. Peacock maintient les siens avec un primé, mais le temps tourne sur le parquet du Palais des Sports (32e 70-56). Gamble fait encore des siennes avec un dunk ravageur tout comme Ndoye en face. Les Bressans craquent dans cette fin de rencontre et subissent de nouveau les à-coups des artilleurs nanterriens (35e 79-58).
Les dernières minutes ne permettront pas aux Burgiens de faire un nouveau retour tant les ressources ne sont pas là. L’image qui peut résumer un peu cette rencontre est la réussite de Konaté suivi d’un raté de Wright sur contre-attaque. La Jeu s’incline donc pour cette deuxième journée de Jeep Élite,


La stat : 56


Comme le pourcentage d’adresse nanterrienne ce soir. L’équipe francilienne a très bien choisi ses shoots ce soir alors que les Bressans ont été en panne avec 42 % de réussite.

A voir aussi :

La feuille de match