Toutes les statistiques

?Télécharger le calendrierVoir le calendrier

Stats du match

Le Portel
Bourg-en-Bresse
0
Rebonds total
0
0
Passes décisives
0
0
Interceptions
0
0
Balles Perdues
0
0
Évaluation
0

Le PortelLe Portel

Joueur MIN Tirs 2 Tirs 3 % Tirs LF % LF RO RD REB PD INT BP CTR PTS EVAL
Ousman Krubally 30 7-8 - 87.5 4-4 100 2 3 5 0 0 1 118 22
D'angelo Harrison 35 4-7 1-7 35.7 8-8 100 2 7 9 3 0 3 019 19
Frank Hassell 31 5-11 - 45.5 - - 3 3 6 3 1 3 010 11
Pierre-Etienne Drouault 26 1-2 1-3 40 3-4 75 0 4 4 3 1 2 08 10
Anthony Raffa 20 3-6 1-2 50 0-2 - 0 1 1 4 1 1 09 8
Thomas Smallwood 8 - 0-1 - 2-2 100 1 1 2 2 1 2 02 4
Cyrille Eliezer-Vanerot 30 4-6 0-2 50 0-3 - 0 2 2 1 1 4 08 1
Toarlyn Fitzpatrick 1 - - NAN - - 0 0 0 0 0 0 00 0
Theo Magrit 1 - - NAN - - 0 0 0 0 0 1 00 -1
Antonio Ballard 18 0-3 0-1 - 0-2 - 1 0 1 2 0 0 00 -3

Bourg-en-BresseBourg-en-Bresse

Joueur MIN Tirs 2 Tirs 3 % Tirs LF % LF RO RD REB PD INT BP CTR PTS EVAL
Pierre Pelos 25 2-2 3-8 50 - - 5 2 7 4 1 0 013 20
Jackie Carmichael 24 7-10 - 70 1-2 50 3 3 6 1 1 2 115 18
Danilo Andjusic 31 3-4 2-6 50 - - 1 4 5 5 2 1 012 18
Zachery Peacock 23 4-6 0-1 57.1 1-1 100 0 3 3 4 1 0 09 14
Zack Wright 21 3-5 0-1 50 - - 0 2 2 5 2 1 06 11
Jamar Wilson 19 1-1 1-1 100 4-4 100 0 2 2 3 1 5 09 10
Chris Johnson 28 2-3 3-13 31.3 2-2 100 1 4 5 0 1 1 015 9
Maxime Courby 22 1-1 2-5 50 - - 2 2 4 0 0 1 08 8
Hugo Benitez 1 1-1 - 100 - - 0 0 0 0 1 1 02 2
Frejus Zerbo 5 - - NAN - - 0 1 1 0 0 0 00 1
Johan Randriamananjara 1 - - NAN 1-2 50 0 0 0 0 0 0 01 0
La feuille de match

Compte-rendu

Un mois de novembre avec quatre déplacements s’annonce et la Jeu le débutait au Portel.

74

90

✈️ Le Chaudron 
(Le Portel)

📅 7ème journée de Jeep® Élite

⏲️ vendredi 1er novembre à 20h00

LE FILM DU MATCH

Le Portel lance parfaitement son septième match de championnat avec Eliezer Vanerot et Krubally au scoring (3e 6-0). Après trois minutes, Wright arrive enfin à ouvrir le compteur burgien et Andjusic suit avec un primé. Raffa calme les ardeurs burgiennes, mais Johnson trouve, après deux échecs, la mire à 3 points. De quoi remettre les deux formations à parité. Pas pour longtemps puisqu’après un tir loupé portelois, Jackie Carmichael (15 points et 6 rebonds) claque un dunk (5e 08-10). 

La Jeu s’est enfin lancée dans son match ! Harrison aux lancers et Krubally toujours avec ses shoots extérieurs font le job pour l’ESSM. Wright joue juste à son tour, dans la peinture. Un vrai mano à mano dès ce premier acte où Eliezer-Vanerot et Courby poursuivent.
La lanterne rouge se doit de réagir ce soir et la Jeu doit prendre garde à ses arrières. Surtout que la rencontre ne laisse pour le moment pas beaucoup de temps mort pour respirer. Les Portelois tournent beaucoup et Frank Hassell (10 points, 6 rebonds et 3 passes), après être sorti, vient ajouter deux points dans la peinture. La réponse arrive au même niveau grâce à Carmichael (9e 16-16). Dans les derniers instants, une faute provoquée par Wilson permet alors à nos Bressans de mener après dix minutes, 16 à 18.

La Jeu passe l'accélérateur

Pelos donne le ton dès la reprise avec un primé. Hassell ne tarde pas à réagir en tête de raquette tandis qu’Andjusic poursuit avec ses classiques, un petit flotteur. La JL passe un 9 à 2 grâce à Wilson et Andjusic qui montent à la vitesse supérieure. Logiquement, Eric Girard arrête la partie (12e 18-27). Un arrêt de jeu qui profite aux Portelois avec notamment Smallwood sur la ligne et Raffa en contre-attaque, qui néanmoins est à trois fautes, lui le seul pur meneur ce soir.
Pelos relance la troupe burgienne, bien suivi encore une fois par Andjusic qui sort une nouvelle fois une performance de haute volée. Harrison ne lâche pas ses coéquipiers et Savo Vučević vient à prendre son premier temps mort (15e 28-31).


C’est encore Danilo Andjusic (12 points, 5 rebonds et 5 passes) qui sauve les meubles avec un tir longue distance alors que Pelos reste attentif au rebond offensif. Un nouveau temps mort arrive côté nordiste, car l’écart repasse à huit longueurs en quelques secondes de jeu. À coup de série, les deux équipes se répondent. Drouault tente encore de relancer les siens avec un tir à 3 points en sortie de banc. Johnson doit régler la mire, mais réussit à son tour à faire mouche. Krubally et Peacock s’adonnent quant à eux à un duel dans la peinture (18e 34-41).
La Jeu contrôle toujours. La preuve avec une contre-attaque conclue par Johnson. Une faute sur un tir longue distance d’Harrison laisse néanmoins l’ESSM dans le rétroviseur. À coup de deuxième chance grâce à une domination au rebond offensif, Courby ajoute trois points pour effacer l’offensive précédente. Eliezer et Carmichael y vont aussi de leur coup de patte, à la limite de la ligne à trois points. C’est sur un dernier tir lointain de D’Angelo Harrison (19 points, 9 rebonds et 3 passes) que les deux formations peuvent presque retourner au vestiaire. Car il restera un temps mort et une seconde qui ne donnera rien, 41 à 48.

Krubally provoque une faute au retour des vestiaires pour du 2/2. Pierre Pelos (13 points, 7 rebonds et 4 passes) envoie de son côté directement à 3 points avec une filoche. On repart de l’avant dans cette rencontre avec Krubally et Wright qui se répondent coup sur coup. L’écart passe à dix points lorsque Johnson aligne ses deux tentatives sur la ligne (22e 45-55). Le rythme est élevé dans ce troisième quart avec Hassell qui trouve à son tour le chemin du cercle. Quelques shoots loupés, notamment de loin, viennent calmer un peu le tout. Johnson qui était encore court sur ses dernières tentatives parvient enfin à trouver l’arceau dans le corner. Ousman Krubally (18 points et 5 rebonds) vient lui aussi apporter son grain de sel, mais à deux points (25e 49-58).


Le public du Chaudron essaie de pousser ses joueurs lorsque Harrison s’impose sous le cercle. L’arrière scoreur américain porte l’ESSM sur ses épaules avec quatre points de suite. Le temps mort vient très vite du côté du banc burgien alors que la JL donne l’espoir au Portel. Eliezer-Vanerot rapproche un peu plus les locaux et il faut toute la hargne de Carmichael via un 2+1 pour calmer les supporters adversaires en pleine force (28e 55-61). Le capitaine burgien avait juste avant rameuté ses troupes et cela semble être positif puisqu’une interception suit pour donner deux lancers francs à Wilson. Les Rouge et Blanc peuvent respirer ! Surtout lorsque Carmichael vient ajouter deux nouveaux points et clôturer l’acte, 55 à 65.

et tue les chances du Portel

Dans ces dix ultimes minutes, la Jeu ne va pas devoir redonner de la conviction au public hôte qui pourrait pousser son équipe comme auparavant. Deux balles perdues côté bressan donnent à Harrison l’occasion de repasser sous la barre des dix points. Peacock en patron, aidé par Wilson de loin, créent un écart important pour viser la victoire (33e 57-70). Raffa et Courby envoient aussi de loin avec réussite, de quoi ne pas faire bouger l’écart. En très peu de temps, Carmichael dunk puis score avec la planche. L’avance en reprend un coup et Eric Girard doit bouger ses troupes à cinq minutes du terme (35e 60-77). 

Hassell tente le tout pour le tout avec quatre points. Sauf que Pelos vient entrecouper ses shoots avec un primé. Attention à ne pas vouloir trop gérer avant le money-time. Krubally est attentif au rebond, Raffa joue la carotte et le staff aindinois doit stopper la partie. Peacock est toujours présent dans les derniers instants pour faire le travail. De la ligne à 3 points au cercle, le capitaine domine son vis-à-vis. Pierre-Etienne Drouault (8 points, 4 rebonds et 3 passes) vient ensuite faire du 2/2 après une faute bressane (38e 70-82). Le and-one de Zack Peacock (9 points, 3 rebonds et 4 passes) vient tuer les derniers espoirs nordistes. Harrison complète sa ligne de stats alors qu’on temporise chez les Burgiens. Johnson parvient tout de même à se faufiler jusqu’au panier. Entré en jeu avant à une minute du terme, Benitez vole une balle et file jusqu’au cercle. Randriamananjara peut aussi alimenter son compteur aux lancers-francs. Une nouvelle superbe victoire de nos Rouge et Blanc qui commencent bien leur mois de novembre, 74 à 90.

LE CHIFFRE DU MATCH
0
tirs à 3 points

Les Bressans ont pris pas moins de 35 tirs à 3 points ! Un record cette saison. Mais surtout ils n’en ont réussi que 11. Un faible pourcentage qui n’aura pas coûté cher à la Jeu.

LE BRESSAN DU MATCH

Pierre Pelos

13

points

07

rebonds

04

passes

20

évaluation

LES ESPOIRS

46

78

Nouvelle domination des Espoirs de la JL Bourg. Les hommes de Fabrice Serrano n’ont connu qu’une seule fois la défaite cette saison, comme les pros, et pu compter sur Johan Randriamananjara hauteur de 21 points.

©Yannick Coppin

À propos du match

jeu 31 octobre 2019
La JL vise l’étoile du nord
Au Portel, la JL Bourg veut éviter le piège nordique. Poursuivre la lecture

Les photos du Match