Toutes les statistiques

?Télécharger le calendrierVoir le calendrier

Stats du match

Bourg-en-Bresse
BCM
0
Rebonds total
0
0
Passes décisives
0
0
Interceptions
0
0
Balles Perdues
0
0
Évaluation
0

Bourg-en-BresseBourg-en-Bresse

Joueur MIN Tirs 2 Tirs 3 % Tirs LF % LF RO RD REB PD INT BP CTR PTS EVAL
Danilo Andjusic 35 4-8 4-5 61.5 10-15 66.7 1 3 4 9 1 1 030 33
Chris Johnson 33 2-4 4-6 60 3-4 75 3 3 6 1 2 0 119 24
Zachery Peacock 30 0-4 5-7 45.5 - - 1 6 7 2 0 1 215 19
Jamar Wilson 25 2-3 2-4 57.1 - - 0 6 6 4 1 0 010 18
Jackie Carmichael 30 5-11 - 45.5 0-2 - 1 5 6 0 2 1 210 11
Maxime Courby 25 - 1-2 50 - - 0 1 1 0 1 1 03 3
Frejus Zerbo 4 - - NAN - - 1 1 2 0 0 0 00 2
Hugo Benitez 4 - - NAN - - 0 0 0 3 0 1 00 2
Pierre Pelos 14 1-4 0-2 16.7 - - 0 3 3 0 0 0 12 1

BCMBCM

Joueur MIN Tirs 2 Tirs 3 % Tirs LF % LF RO RD REB PD INT BP CTR PTS EVAL
Jean-Michel Mipoka 35 5-7 3-5 66.7 - - 2 3 5 2 0 0 019 22
Benjamin Sene 36 3-5 4-8 53.8 3-3 100 1 1 2 3 1 0 021 21
Hamady N'diaye 34 3-7 - 42.9 1-3 33.3 1 8 9 1 0 1 37 13
Trey Lewis 26 2-6 3-6 41.7 4-4 100 1 3 4 1 0 5 017 10
Alain Koffi 23 3-8 - 37.5 - - 1 4 5 1 1 2 16 7
Erik Mccree 29 1-2 0-3 20 3-4 75 0 4 4 1 1 2 05 4
Pape Sy 17 0-5 1-2 14.3 2-2 100 2 2 4 1 0 0 05 4
La feuille de match

Compte-rendu

La JL Bourg ne voulait pas enchaîner avec un troisième déboire de suite ce vendredi.

89

80

✈️ Ekinox
(Bourg-en-Bresse)

📅 14ème journée de Jeep® Élite

⏲️ Vendredi 20 décembre à 20h00

LE FILM DU MATCH

Les Burgiens s’appuient sur leurs forces dès les premiers instants de la rencontre puisque Johnson au rebond offensif capte un ballon qui lui permet d’ouvrir le compteur. En face, Lewis se rappelle déjà au bon souvenir d’Ekinox avec un primé, mais Peacock lui répond lorsqu’il se retrouve seul dans le corner. Le BCM tourne pour le moment au régime du +3 puisque Sene et Lewis envoient encore de loin (4e 05-09). Andjusic à mi-distance remet la Jeu en route, Mipoka y va de force et Zachery Peacock (15 points à 5/7 à 3 points et 7 rebonds) fait une nouvelle fois mouche de loin. Avec cela, la JL garde le contact même si Ndiaye claque un gros dunk. Et c’est encore Peacock de loin qui soulage les siens (6e 14-13).

Le face à face se poursuit avec désormais Carmichael et Hamady Ndiaye (7 points et 9 rebonds) dans la peinture. Personne n’arrive vraiment à prendre la main dans ce premier acte d’une rencontre où le BCM est assez diminué. Après deux lancers francs d’Andjusic, Eric Bartéchéky choisit alors de ramener sa troupe sur le banc. Un arrêt bénéfique, car le BCM passe un 5 à 0. Andjusic est là pour lui aussi faire parler la foudre, mais le moment est gravelinois avec Mipoka à deux puis à trois points. Le captain est présent au bon moment, toujours. Une faute au buzzer sur un primé de Sene donne trois lancers qui concluent les dix premières minutes sur le score de 24 à 28.

Le BCM domine, la JL dans le rétro

Danilo Andjusic (30 points à 4/5 à 3 points, 4 rebonds et 9 passes) et McCree se lancent dans un petit face à face à distance avec cinq points pour le premier et trois pour le second. De quoi maintenir le mano à mano dans cette rencontre. Koffi se joint au jeu et le BCM continue de jouer sur sa rapidité. Heureusement qu’Andjusic vient encore piquer un ballon. L’arrière burgien donne tout et Courby vient prendre le relais en répondant au primé en tête de raquette de Sy (14e 36-38). 

Savo Vučević arrête la partie alors que les allers-retours ne cessent pas sur le parquet d’Ekinox. Trey Lewis (17 points et 4 rebonds) trouve enfin une faille dans les prises à deux Burgiennes pour finir au panier. En plus de quatre minutes, l’ancien aindinois est le seul à trouver la mire et lorsque Carmichael est trouvé par-dessus la défense, un nouveau temps mort est pris (19e 38-40). Sene prend une nouvelle fois la défense de vitesse et cette fois, Johnson aligne son poignet pour trois points supplémentaires. Sene et Johnson bloquent le tableau d’affichage à 43 à 44 à la pause.

Même en difficulté sur leur possession, les nordistes trouvent des solutions grâce aux mains de Lewis et Mipoka. C’est toujours Andjusic qui débloque la situation et Carmichael suit dans le rythme (23e 48-49). D’ailleurs, ce troisième quart ressemble comme deux gouttes d’eau au premier avec une avalanche de trois points. Benjamin Sene (21 points et 3 passes) par deux fois, Peacock, Jamar Wilson (10 points, 6 rebonds et 4 passes) et Johnson font en effet mouche de loin. Enfin la Jeu arrive à repasser en tête et à mettre le doute chez le staff nordiste.

Carmichael ligne de fond tente d’assommer le BCM, mais Ndiaye retrouve le chemin vers le cercle. Andjusic remet alors le couvert à 3 points puis provoque une faute sur un énième primé afin de faire monter l’écart (27e 65-57). Lewis doit désormais jouer des coudes pour trouver un petit passage vers le panier, mais il y parvient. Pelos et Mipoka enchaînent quant à eux avec la planche. Comme souvent, Sene peut scorer dans les ultimes secondes et rapprocher son équipe avant un ultime passage de dix minutes, 68 à 63.  

Les Bressans s'arrachent

Wilson donne le ton de ce dernier quart-temps avec un petit tir à mi-distance. Le match reste tout de même bien tendu avec les points des inoxydables Koffi et Jean-Michel Mipoka (19 points et 5 rebonds). Wilson n’est pas non plus à plaindre en trouvant pour la deuxième fois la mire de loin avant d’y aller de son double pas (33e 75-69). De quoi le soulager un peu dans cette période difficile. Néanmoins, la Jeu doit toujours rester sur ses gardes. Mipoka est encore là pour décrocher un spot à 3 points, Andjusic ajoute deux points puis Sene ne se fait pas prier sur un oubli défensif. À cinq minutes du terme, coach Savo relance ses troupes dans l’arène avec de nouvelles consignes (35e 77-75). 

Carmichael semble vouloir mettre toute son énergie en claquant un dunk après une passe éclair d’Andjusic. Peut-être un peu trop puisqu’il écope d’une antisportive sur l’action qui suit. Une faute qui ne coûtera qu’un point à la JL. Nos Rouge et Blanc choisissent alors de trouver Johnson pour un primé qui fait beaucoup de bien à tout Ekinox. Juste avant deux minutes intenses, Lewis provoque deux lancers francs (38e 82-78). C’est sans compter sur un Johnson qui ne laisse plus aucun panier filer et qui inscrit donc trois points. Lewis la joue rapide pour provoquer encore une faute alors que son équipe à désormais la consigne d’envoyer la JL sur la ligne. Si Andjusic rate ses deux premières tentatives, un rebond off de Chris Johnson (19 points à 4/6 à 3 points et 6 rebonds) lui donne une deuxième chance qui semble mettre à l’abri les Burgiens. L’ailier américain terminera à son tour sur cette ligne pour finalement l’emporter 89 à 80.

Avec cette victoire, la JL Bourg rejoint officiellement Disney pour la troisième année consécutive !!

LE CHIFFRE DU MATCH
0
pourcent

On peut dire que la JL Bourg a retrouvé son adresse longue distance ce soir avec un 16/26 à 3 points. Il fallait bien cela pour l’emporter car le BCM n’a pas été en reste avec son 11/24.

LE BRESSAN DU MATCH

Danilo Andjusic

30

points

4

rebonds

9

passes

33

évaluation

LES ESPOIRS

68

62

Toujours sans leurs leaders Benitez et Randriamananjara, les Espoirs burgiens ont assuré l’essentiel en s’imposant face à Gravelines dans une rencontre piégeuse. Van Ounsem et Simon ont assuré dans la peinture afin de filer vers un douzième succès.

©Jacques Cormarèche

Les sons du match

Retrouvez les réactions après le succès contre le BCM à Ekinox.

89

80

✈️ Ekinox 
(Bourg-en-Bresse)

📅 14ème journée de Jeep® Élite

⏲️ Vendredi 20 décembre à 20h00

EN BREF

Vingt minutes compliquées pour la JL Bourg avant de reprendre confiance. Les nordistes qui étaient réduits à sept ce soir n’ont pas laissé le match facile aux Burgiens. Mais au bout d’un moment, la fatigue a pris le dessus et la Jeu est passée à la vitesse supérieure en s’appuyant sur une adresse à 3 points, enfin de retour. En défense, elle a aussi trouvé des solutions pour limiter un peu l’apport de joueurs gravelinois plein d’énergie.
En somme, cette victoire offre le ticket pour la Disneyland® Paris Leaders Cup à la JL Bourg. Maintenant, il faut bien finir l’année 2019 avec deux ultimes rencontres.

LES MOTS DU COACH

"La Leaders Cup : une grande satisfaction"

On a été excellent en deuxième mi-temps. (...) C'était la meilleure équipe à 3 points en Jeep®Élite et on n'a pas réussi à les stopper en première mi-temps. (...) On est parvenu à trouver des solutions en défense ensuite.
Savo Vucevic
Coach
LES RÉACTIONS

L’ensemble des réactions sont à retrouver au micro Radio Scoop de Didier Berthet.

Les photos du Match