Toutes les statistiques

?Télécharger le calendrierVoir le calendrier

Stats du match

Bourg-en-Bresse
Le Portel
0
Rebonds total
0
0
Passes décisives
0
0
Interceptions
0
0
Balles Perdues
0
0
Évaluation
0

Bourg-en-BresseBourg-en-Bresse

Joueur MIN Tirs 2 Tirs 3 % Tirs LF % LF RO RD REB PD INT BP CTR PTS EVAL
Jackie Carmichael 29 5-7 - 71.4 3-4 75 1 5 6 3 0 0 113 20
Zachery Peacock 25 6-10 1-4 50 4-4 100 2 1 3 2 2 0 019 19
Danilo Andjusic 36 0-4 2-8 16.7 9-10 90 1 5 6 2 3 0 115 16
Pierre Pelos 16 3-7 3-5 50 - - 3 2 5 0 1 1 015 14
Zack Wright 15 4-5 0-1 66.7 2-2 100 0 3 3 3 1 2 010 13
Hugo Benitez 14 1-2 2-2 75 0-1 - 0 2 2 4 1 1 08 12
Maxime Courby 29 1-1 2-3 75 2-4 50 0 3 3 0 1 0 010 11
Chris Johnson 12 1-1 0-1 50 - - 0 1 1 1 1 0 02 4
Ognjen Carapic 11 1-2 0-1 33.3 - - 0 0 0 4 0 0 02 4
Frejus Zerbo 5 0-1 - - - - 0 1 1 0 0 0 00 0
Johan Randriamananjara 8 0-1 0-1 - - - 1 0 1 1 0 1 00 -1

Le PortelLe Portel

Joueur MIN Tirs 2 Tirs 3 % Tirs LF % LF RO RD REB PD INT BP CTR PTS EVAL
D'angelo Harrison 39 2-4 3-5 55.6 3-4 75 0 8 8 6 2 3 216 26
Kwan Cheatham 32 2-8 5-7 46.7 5-6 83.3 3 6 9 1 0 0 024 25
Benoit Mangin 32 3-6 2-4 50 2-4 50 0 2 2 4 0 1 014 12
Ousman Krubally 20 4-5 - 80 2-3 66.7 2 3 5 0 0 3 010 10
Jonathan Tabu 26 1-3 2-5 37.5 3-4 75 0 1 1 3 1 3 011 7
Antonio Ballard 13 1-1 0-1 50 0-2 - 1 4 5 1 0 0 02 5
Edgaras Zelionis 16 2-2 0-1 66.7 1-1 100 1 1 2 0 1 2 05 5
Thomas Smallwood 2 - - NAN - - 0 0 0 0 0 0 00 0
Cyrille Eliezer-Vanerot 20 0-1 0-2 - - - 0 2 2 0 0 3 10 -3
La feuille de match

Compte-rendu

On attendait une réaction de la JL Bourg du côté d’Ekinox avec la réception de la lanterne rouge.

94

82

✈️ Ekinox
(Bourg-en-Bresse)

📅 20ème journée de Jeep® Élite

⏲️ Samedi 25 janvier à 20h00

LE FILM DU MATCH

Les Bressans ont envie de montrer un beau visage à leurs supporters après le lourd revers à Villeurbanne. Autant dire que les premières minutes confirment cela puisqu’Andjusic et Carmichael sont déjà actifs à leur poste (2e 06-00). Tabu est le premier à réagir chez les Portelois qui subissent plusieurs échecs, mais Wright enchaîne quatre points à son tour avant que Jackie Carmichael (13 points, 6 rebonds et 3 passes) ne soit servi au dunk par son compère Peacock. Jacky Perigois n’attend pas plus pour remobiliser les visiteurs en grande difficulté sur ce début de match. Cheatham joue le step back puis Mangin agit en pénétration. Sauf qu’entre temps, la Jeu score aussi via Andjusic à 3 points et Peacock qui va chercher le and-one (5e 18-07).

La JL ne s’arrête pas en si bon chemin et profite des erreurs offensives adverses pour mettre plus de rythme. Wright, Johnson et Peacock, qui voit un couloir s’ouvrir devant lui, ajoutent de nouveaux paniers alors que Cheatham déclenche cette fois de loin. Peacock s’en donne même à cœur joie à casser la zone nordiste par l’intérieur par deux fois (8e 28-10). Harrison parvient à réduire un peu la marque et Krubally, de retour de blessure, semble avoir beaucoup de panache. L’ESSM place une petite série lorsque Benoit Mangin (14 points, 2 rebonds et 4 passes) roule jusqu’au cercle. Mais Courby de derrière l’arc et Carapic sur pénétration concluent un beau quart-temps, 33 à 16.

Avalanche de primé pour Le Portel

Courby est d’ailleurs d’attaque sur la possession qui commence le deuxième quart-temps. L’ailier burgien s’en va dans la peinture pour scorer avec la planche. Tabu est quant à lui obligé de prendre un tir lointain, qui rentre, pour alimenter le compteur du Portel. Et une blessure de Ballard relance Cheatham sur le parquet qui ne se fait pas prier en enchaînant lancers francs et shoot primé. Savo Vučević voit alors d’un mauvais œil ce relâchement bressan et arrête la partie (12e 35-24). Cependant, Cheatham poursuit sa série et une balle perdue donne encore deux points à Tabu. Les Burgiens perdent complètement leur réussite, chaque tir rebondit plusieurs fois sur le cercle et ressort. Le Portel en profite pour recoller avec encore ce diable de Kwan Cheatham (24 points et 9 rebonds) qui rentre tous ses shoots longues distances. Fort heureusement, Courby lui répond et met fin au 13 à 0 des visiteurs. Les cadres font alors leur retour sur le parquet et on voit de suite Captain Peacock aller chercher une faute sous le cercle. Zelionis est lui aussi de retour avec un 2+1 récupéré au plus près du cercle. Le match n’est désormais plus le même (15e 40-35).

Les deux formations sont dans la pénalité à cinq minutes de la pause. De quoi retrouver Tabu et Courby sur la ligne. Le Bressan connaît un échec et Harrison suit à 3 points afin de recoller à une petite longueur. Le spectre du match de l’ASVEL est un peu dans les têtes avec un deuxième quart-temps raté. La JL tombe maintenant sur plus solide en défense, les réglages sont faits. Qui plus est, ça tombe dedans (8/11 à 3 points à ce moment du match) avec pour ce coup Mangin de loin (17e 41-44). Encore un arrêt logique de la rencontre par coach Savo et la Jeu peine à délivrer un ballon à Carmichael dans la peinture. Alors qu’en face, Cheatham en est déjà à son cinquième tir à trois points, les solutions n’arrivent plus. L’américain arrivé il y a peu est insolant de réussite, on pourrait même éteindre la lumière ce soir. Zack Peacock (19 points, 3 rebonds et 2 passes) réagit bien en envoyant aussi un missile. Sauf que l’ESSM profite de la pénalité aindinoise pour garder la main. Cet alléchant 50 à 51 à la mi-temps prévoit une deuxième mi-temps de haute volée.

La vision de Peacock qui sert Wright seul sous le cercle et la grinta de Danilo Andjusic (15 points, 6 rebonds et 2 passes) qui marque de loin en transition avant d’aller chercher deux lancers francs semblent montrer qu’il y a eu un peu de remue-ménage dans le vestiaire. Surtout, la Jeu profite cette fois des ratés adversaires pour alimenter leur compteur (23e 57-51). Le Portel ne baisse pour autant pas les bras et compte toujours sur son nouveau duo Zelionis-Cheatham pour garder le contact. Peacock est dans la réponse en allant provoquer le 2+1 dans la peinture avant d’exécuter un joli bras roulé (25e 62-56).

Comme dans le précédent acte, Bourg et Le Portel sont rapidement dans la pénalité, envoyant Carmichael sur la ligne dans un premier temps. Défensivement, la JL Bourg a haussé le ton et est beaucoup, beaucoup plus agressive à l’image d’un Courby au four et au moulin. Sauf que désormais, elle rate quelques occasions de reprendre tranquillement le large. Les deux équipes enchaînent donc les allers-retours sur le parquet pendant près de deux minutes avec des shoots ratés et l’on voit seulement les compteurs bouger après le temps mort stelliste via Cheatham et Carmichael aux lancers (28e 65-57). Andjusic est aussi au rendez-vous de ce qui est l’attraction de cette deuxième partie de quart. Car avant le tir à 3 points de Pelos à presque une minute de la fin, personne n’a atteint le cercle. D’ailleurs ce sera bien le seul à le trouver puisqu’il envoie une nouvelle fois de loin pour faire monter l’écart à 75 à 69 avant de disputer les dix dernières minutes.

Le banc Bressan répond sur le terrain

Mangin, en éternel capitaine de cette formation porteloise, n’abdique pas. Pelos, lui, montre qu’il a les crocs après une première mi-temps un peu loupée. Mais après ça, on a un peu peur que le scénario se répète avec des tirs ratés côté Burgien. Harrison en tête de raquette est imparable, Andjusic ne tremble pas sur la ligne et l’écart reste le même (33e 79-63). Ballard est ensuite trouvé au dunk et essaie de remettre l’envie du côté de l’ESSM. Néanmoins, Benitez dans le corner puis Pierre Pelos (15 points et 5 rebonds) qui prend son propre rebond inscrivent des points bien précieux. Même si le match est encore loin d’être terminé. Surtout qu’Harrison, en serial scoreur, envoie un tir très lointain dans une situation bien mal embarquée. Pour autant, pas de relâchement pour ce coup à l’image du rebond offensif de Randriamananjara qui permettra Benitez d’ajouter deux nouveaux points (35e 86-68). 
La jeune garde burgienne est bien au rendez-vous en répondant aux responsabilisations dans ce quatrième quart-temps. Pelos, on l’a dit, n’est pas en reste non plus. Côté Portel, Krubally et Mangin maintiennent un écart, mais Pelos est vraiment intraitable ! Benitez l’imite à 3 points et réalise par la même occasion son meilleur match dans sa jeune carrière (38e 94-77). Cette fois, la messe semble bien dite. Les nordistes jettent leurs ultimes forces dans la bataille après un temps mort et réduisent la marque grâce notamment à D’Angelo Harrison (16 points, 8 rebonds et 6 passes). La Jeu sera passée par toutes les émotions, mais elle rebondit bien, 94 à 82.

LE CHIFFRE DU MATCH
0
points

Après avoir encaissé pas moins de 51 points en première mi-temps, nos Rouge et Blanc ont corrigé le tir défensivement en seconde avec seulement 31 points inscrits par les Portelois.

LE BRESSAN DU MATCH

Jackie Carmichael

13

points

6

rebonds

3

passes

20

évaluation

LES ESPOIRS

69

61

Il a fallu attendre le troisième quart-temps pour voir les coéquipiers de Thomas Van Ounsem (15 points et 4 rebonds) s’imposer face au Portel et conforter leur place en haut du classement.

©Jacques Cormarèche

Revivez le match en vidéo

Les sons du match

Retrouvez les réactions après la rencontre entre la JDA Dijon et la JL Bourg.

dijon

84

70

✈️ Palais des Sports J.M. Geoffroy (Dijon)

📅 21ème journée de Jeep® Élite

⏲️ Dimanche 2 février 16h00

EN BREF

Un match compliqué, de A à Z. La journée a bien commencé pour les burgiens qui ont su tenir les Dijonnais quasiment sur les 40 minutes, juste avant de lâcher prise à 2 minutes du buzzer final. En effet, les Bressans n’ont pas démérité. C’est donc un score sévère pour la JL, l’écart final de 14 points est le plus gros du match et peu représentatif de cette rencontre. Quoiqu’il en soit, la JL a manqué un gros coup ce soir mais aura à coeur de se battre deux fois plus à Disney dans 15 jours.

LES MOTS DU COACH

"On a manqué de souffle"

On sait que Dijon a une meilleure équipe que nous, c'est toujours très difficile de les battre même pour les équipes plus fortes. On était pas loin, ca s'est joué sur des petits détails que la JDA a su saisir, comparé à nous.
Savo Vucevic
Coach
LES RÉACTIONS

L’ensemble des réactions sont à retrouver au micro Radio Scoop de Didier Berthet.

Les photos du Match