Toutes les statistiques

?Télécharger le calendrierVoir le calendrier

Stats du match

Bourg-en-Bresse
Virtus Segafredo Bologna
0
Rebonds total
0
0
Passes décisives
0
0
Interceptions
0
0
Balles Perdues
0
0
Évaluation
0

Bourg-en-BresseBourg-en-Bresse

Joueur MIN Tirs 2 Tirs 3 % Tirs LF % LF RO RD REB PD INT BP CTR PTS EVAL
Maxime Courby 31 2-3 3-4 71.4 - - 1 2 3 1 3 1 113 18
Danilo Andjusic 32 2-5 1-5 30 12-14 85.7 1 4 5 4 2 5 019 16
Hugo Benitez 30 4-5 0-4 44.4 1-1 100 1 1 2 7 2 2 09 13
Pierre Pelos 23 4-5 1-4 55.6 1-2 50 1 4 5 0 1 2 012 11
Luka Asceric 23 0-4 2-2 33.3 - - 1 6 7 2 1 2 06 10
Ivan Buva 23 5-11 - 45.5 5-6 83.3 2 1 3 1 0 3 115 10
Zachery Peacock 25 4-6 0-5 36.4 2-2 100 1 2 3 0 0 2 010 4
Thibault Daval-Braquet 8 0-1 1-1 50 - - 0 0 0 1 1 0 03 4
Arthur Simon 1 - - NAN - - 0 0 0 0 0 0 00 0
Tom Dary-Sagnes 1 - - NAN - - 0 0 0 0 0 0 00 0
Vuk Vucevic 1 - - NAN - - 0 0 0 0 0 0 00 0

Virtus Segafredo BolognaVirtus Segafredo Bologna

Joueur MIN Tirs 2 Tirs 3 % Tirs LF % LF RO RD REB PD INT BP CTR PTS EVAL
Vince Hunter 30 7-11 1-1 66.7 6-9 66.7 3 8 11 1 1 3 023 26
Milos Teodosic 28 2-3 4-6 66.7 5-5 100 0 3 3 6 0 7 021 20
Marco Belinelli 23 3-6 2-4 50 7-8 87.5 1 1 2 0 0 1 019 14
Stefan Markovic 29 1-1 1-4 40 0-1 - 1 2 3 8 2 1 05 13
Awudu Abass 9 1-2 1-1 66.7 2-2 100 0 3 3 2 1 0 07 12
Kyle Weems 21 4-4 0-1 80 2-2 100 0 2 2 0 2 1 010 12
Josh Adams 14 3-4 0-1 60 - - 0 0 0 2 2 1 16 8
Amar Alibegovic 16 2-3 0-2 40 - - 0 2 2 4 0 2 04 5
Julian Gamble 18 1-3 - 33.3 0-4 - 0 3 3 2 2 1 22 4
Giampaolo Ricci 8 1-1 0-1 50 - - 0 0 0 1 1 0 02 3
La feuille de match

Compte-rendu

La JL Bourg accueillait une équipe invaincue, avec qui elle a joué les yeux dans les yeux, en Eurocup pour son deuxième match du Top 16.

EUROCUP TOP 16 / JOURNÉE 2

JL BOURG

87

99

VIRTUS BOLOGNE

Score par quart-temps : 16-17, 28-30, 22-25, 21-27

LE résumé

La JL sans complexe

Si le Virtus est au complet ce soir, la JL Bourg doit toujours faire sans Wright et Omic, mais aussi désormais sans Thomas Scrubb, écarté des parquets pour plusieurs semaines pour cause de maladie. Pour autant, face au duo de star Teodosic-Belinelli, les Bressans font parler leur adresse avec un premier tir longue distance de Courby et deux step-back de Peacock. Les Bolonais réagissent tout de même avec l’ancien Nanterrien et Strasbourgeois, Weems, qui inscrit les huit premiers points de sa formation, profitant notamment des balles perdues burgiennes. Le bon démarrage est donc vite atténué par la défense italienne qui corrige vite le tir avec cette fois-ci Hunter qui prend le relais dans la peinture (5e 07-10). 
Peacock, en bon capitaine, tient pour le moment la maison burgienne avant de voir Andjusic scorer pour la première fois sur la ligne des lancers francs. C’en suit une petite neutralisation des deux formations qui ne trouvent plus de solutions de tir jusqu’à une pénétration de Courby qui slalom entre les Italiens. Belinelli, tout juste rentré, nous congratule d’une contre-attaque et Courby en remet une couche à 3 points. Le quart se termine sur un panier au buzzer d’Adams. Les balles perdues auront eu raison de donner l’avantage à Bologne, 16 à 17.

Alibegovic, dans la transition offensive, éclate un dunk au-dessus de la défense burgienne. Les « frenchies » bressans ne se laissent pas abattre et la rapidité de leur jeu permet à Courby d’être de nouveau trouvé sous le cercle tandis que Pelos va, lui, chercher une faute au contact. Jusqu’à maintenant, l’adresse longue distance des visiteurs n’était pas au rendez-vous. Le temps mort de Sasa Djordjevic pour remobiliser ses troupes semble enfin lancer la machine bolonaise puisque Belinelli et Abass trouvent des tirs ouverts. Le temps mort de Savo Vučević suit alors et si Pelos avait trouvé un shoot mi-distance juste avant cet arrêt de jeu, c’est Asceric qui enclenche à son tour dans le corner (13e 24-25). La Jeu n’abdique en rien aux provocations de Abass and co. Andjusic de retour sur le parquet va chercher le 2+1 et le face à face reste très serré. Ricci et Pelos enchaînent même et on semble basculer dans une partie plus tournée vers l’attaque. Surtout avec ce diable de Belinelli qui provoque une faute de Buva sur un tir primé lui offrant trois points faciles. Le pivot croate de la JL, qui vit son premier match à Ekinox ce mercredi soir, se rattrape rapidement en inscrivant ses premiers points alors qu’Andjusic poursuit son sans-faute sur la ligne (16e 33-34).
 Buva, d’ailleurs, avait un peu raté son début de rencontre, mais cela semble être du passé avec un rebond arraché au milieu de trois « Vu Nere » et un and-one à la clé. En face, Teodosic entre lui aussi enfin dans sa partie avec cinq points consécutifs dans un jeu de passe spécialement dédié au meilleur meneur de cette première phase d’Eurocup. La Jeu ne lâche toujours pas dans ce match et même avec cinq points de retard, elle reprend d’une courte tête la main avec un missile d’Andjusic et le 2+1 de Buva. Hunter ramasse les miettes après un énorme contre, tandis que Peacock ne tremble pas aux lancers. Ce quart-temps a bel et bien changé de donne et avec les deux formations dans la pénalité, les points vont encore filer dans l’ultime minute avec Teodosic et Hunter qui laissent Bologne devant, 44 à 47.

Bologne plus lucide

De retour du vestiaire, Teodosic est directement impactant avec un 2+1 arraché sur pénétration. Hugo Benitez, 20 ans aujourd’hui, ne se laisse pas impressionner en lui répondant de la même manière. Quel culot ! Pour autant, l’international serbe ne s’arrête pas en si bon chemin avec pour ce coup un tir à 3 points. Les Bressans prennent alors leur premier petit éclat de la rencontre puisque Alibegovic est servi en contre-attaque pour porter l’écart à huit points. Pelos essaie de réagir et la Jeu fait de bons stops en défense qui offrent des points supplémentaires à Buva. Sauf que les Burgiens ne trouvent pas systématiquement des solutions et manquent sur plusieurs situations de recoller aux basques des Italiens. Du coup, Markovic et Hunter se remettent en route et avec un primé de Teodosic qui joue la carotte alors que la JL rate encore un panier tout cuit, le temps mort suit très vite (26e 54-62). 
La Jeu s’en remet à un jeu plus simple avec Buva. Cependant, Teodosic, encore lui, décide d’en remettre une couche. Andjusic et Pelos ne lâchent pas et malgré encore une belle agressivité défensive bressane, Belinelli trouve le moyen de sanctionner la JL. Pelos et Hunter finissent par se répondre à plus de sept mètres et les ultimes lancers d’Andjusic maintiennent finalement un court retard, 66 à 72.

Les Rouge et Blanc essaient, tant bien que mal, de retrouver leur adresse longue distance pour pouvoir jouer ce final les yeux dans les yeux. Les deux premiers tirs ne viennent pas rassurer l’équipe. C’était sans compter sur notre pistolero, Max Courby qui fait péter le compteur. Bologne peine donc toujours à prendre son envol et s’en remet cette fois-ci au physique de Hunter pour faire face et surtout à la main chaude du précieux Belinelli. La Jeu manque encore trop de paniers faciles et cette fois, le Virtus semble bien prendre en main cette rencontre (34e 73-83).
Le manque de rotation côté Burgien se fait de plus en plus ressentir dans le manque de lucidité du groupe en cette fin de rencontre. Le petit tir de Benitez ligne de fond et le primé de Daval-Braquet sont les dernières possibilités données à l’équipe pour croire encore à un quelconque exploit. Andjusic vient se joindre à la fête avec un petit tir mi-distance. Au temps mort des visiteurs, le décompte est plus réaliste (37e 80-90). Le money-time portera-t-il la JL Bourg ? C’est dans ces moments-là qu’on aurait bien aimé voir notre fidèle public pousser leurs joueurs. En tout cas, Benitez fait le job avec deux percées face à un Teodosic qui n’y est plus. Le retard descend jusqu’à six points avec la passe de Daval-Braquet pour Peacock. Pour autant, Markovic vient sanctionner, et pour de bon, la Jeu sur la phase offensive qui suit avec un tir longue distance avant le nouveau 2+1 décroché par Belinelli. La Jeu subit une deuxième défaite dans ce Top 16, sans avoir livré belle bataille malgré les absences, 87 à 99.

©Christelle Gouttefarde

LES PLUS DU MATCH

Le chiffre du match

balles perdues

Ce mercredi soir, les deux formations ont eu subis chacune de leur côté 17 balles perdues. A la différence près que Bologne a compensé avec 26 passes décisives contre 16 pour les Bressans. 

LE BRESSAN DU MATCH

DANILO ANDJUSIC

19

points

5

rebonds

4

PASSES

25

évaluation

LES STATISTIQUES

À propos du match

mar 19 janvier 2021
Eurocup Top 16 #2 – Un col hors catégorie pour la Jeu !
La JL Bourg est de retour à Ekinox avec un adversaire de taille pour le…

Les photos du Match