Jean-Luc Tissot explique : “Stéphane n’a pas raté beacuoup de match depuis le début de saison et a encore été très bon samedi contre Evreux. Mais nous avons des craintes.”

Seidou va compléter l’effectif au quotidien et amener une dimension physique et athlétique.

Enfin, Frédéric Sarre entend bien exploiter au mieux sa triplette, “avec leurs qualités très différentes, mais très complémentaires, nous disposons, d’un panel de jeu très étendu, car tous sont capables de tenir le poste d’arrière.

Lors de sa présentation officielle nous lui avons posé quelques questions.

Peux-tu te présenter ?
J’ai 23 ans et je suis d’origine camerounaise. J’ai débuté le basket sur les playgrounds camerounais avant de rallier la France. J’étais au lycée à Saint Vallier. Il y avait une classe “basketball”. Quelquefois, je m’entraînais avec la Nationale 1. Ensuite, j’ai rejoins le Centre de Formation de Nancy (Cadets, Espoirs) et j’y ai également signé mon premier contrat Pro.

Pourquoi avoir quitté Nanterre en cours de saison ?
Je n’avais pas suffisamment de responsabilités et de temps de jeu ! Je suis un jeune joueur donc j’ai besoin d’être sur le terrain… Il n’y a que comme ça que je peux progresser et acquérir de l’expérience.

Ton choix s’est porté sur Bourg, mais as-tu eu d’autres propositions ?
Oui. J’ai été contacté par Rouen et Fos-sur-Mer.

Quelles sont les motivations qui t’ont poussé à rejoindre la JL Bourg ?
C’est le discours du coach qui m’a motivé à venir jouer à Bourg. Le projet du club est intéressant.

Tu connais la Pro B et la Pro A. Selon toi, qu’est-ce qui différencie ces 2 championnats ?
Les joueurs français de Pro B sont peut-être plus talentueux, mais les joueurs étrangers sont plus performants en Pro A. La densité physique est également un peu plus importante en Pro A.

Que penses-tu apporter dans le groupe et à la JL Bourg ?
J’ai un jeu basé sur l’énergie. Je pense apporter de l’enthousiasme et du “pep’s” des 2 côtés du terrain !

Sur le plan sportif, quelles sont tes qualités et tes défauts ?
J’aime la percussion, le 1c1 et créer pour les autres joueurs. Il faut que je travaille la régularité sur mon tir extérieur et que j’améliore ma gestion du jeu.

Quel est ton meilleur souvenir “basket” ?
J’en ai plusieurs : La victoire en finale de la Coupe de France Cadets 2006 contre le Havre à Bercy (où j’ai été élu MVP) ; La victoire en finale du Championnat de France Pro A 2011 contre Cholet ; Ma saison 2011-2012 à Boulazac.

Comment te décrirais-tu ?
Quelqu’un de gentil, qui aime bien manger et qui aime la vie.

Un mot pour les supporters ?
Je promet d’aider l’équipe au mieux pour atteindre les objectifs collectifs !

On écoute la nouvelle recrue de la JL, Seidou N’Joya, au micro de Delphine Convert pour Radio Scoop.