Eurocup #13 – La JL chute contre Brescia

EUROCUP / JOURNÉE 13

66

74

Score par quart-temps : 20-20, 19-20, 14-18, 13-16

LE RÉSUMÉ

On se doutait que ce match serait tourné vers l’avant, et après trois minutes de jeu (08-10), le score en est déjà la preuve. Il faut dire que les deux formations sont plutôt en réussite dans ces premiers instants et font preuve d’un jeu épuré en attaque.
Entre Floyd et Nikolic, la bataille du tir longue distance fait rage, portant un coup la Jeu en tête un court instant avant que le dernier cité n’enchaîne deux nouveaux missiles (7e 13-18). Brescia prend jusqu’à sept longueurs d’avance, mais Chassang et Benitez ramènent nos Bressans à parité grâce à un gros dernier run, 20 à 20.

Bien évidemment, le deuxième acte reste d’une même intensité. Si les visiteurs du soir mettent encore la pression pour prendre leurs distances, la JL résiste tant bien que mal pour ne pas perdre le contact (15e 26-27).
Pour autant, les Italiens s’acharnent via Della Valle pour repasser un 7 à 0 très fructueux, tant il use nos joueurs. Axel Julien se donne pour rapprocher ses coéquipiers à une petite longueur, 39 à 40.

La JL rate tous les coches

A la reprise, la Jeu n’est pas loin de repasser en tête. Deux lancers francs manqués et deux primés de Gabriel plus tard et Brescia reprend ses aises. Surtout, nos Rouge et Blanc manquent de multiples occasions à 3 points qui peuvent les laisser en vie (25e 47-53).
Il reste bien évidemment du temps pour espérer, mais la réussite n’est pas burgienne dans ce troisième quart-temps qui est bien trop souvent fatal ces dernières semaines. La rage de Pelos permet de rester tout de même à cinq points après trente minutes alors qu’une nouvelle fois, la JL était au bord du gouffre, 53 à 58.

Comme le sphinx, la JL renaît une nouvelle fois de ses cendres, retrouvant un semblant de grinta. Jusqu’alors, elle n’est pas bien parvenue à reprendre la main et elle loupe encore le coche de sanctionner un adversaire qui manque de tuer définitivement la rencontre (35e 59-62).

Dans une partie devenue totalement défensive, nos Rouge et Blanc se doivent de ne pas gâcher les bonnes cartouches qu’ils obtiennent, car Brescia fait le dos rond (37e 61-65). Le temps tourne en faveur du club italien. Et qui de mieux que Nikolic pour entériner le résultat avec un tir à 3 points, lui qui avait parfaitement lancé les siens dans la partie. La JL tombe et perd son fauteuil de leader dans une bataille où elle n’a jamais réussi se mettre en avant, 66 à 74.

 

SUIVRE LE MATCH

Réseaux sociaux

Crédit photo : ©Jacques Cormarèche

Dernières actualités

Pro
Club