Les dernières rencontres du tournoi se tenaient ce samedi à Ekinox.

99

94

✈️ Ekinox (Bourg-en-Bresse)

📅 5ème place

⏲️ samedi 31 août à 15 h

La résumé du match

Strasbourg cherchait à se reprendre après deux rencontres compliquées. Face aux Belges d’Anvers, les coéquipiers de Travis Trice (31 points, 3 rebonds et 5 passes) ont pu se rassurer. S’ils menaient 31 à 24 après dix minutes puis 55 à 40 à la pause, grâce notamment à Damien Inglis (21 points, 10 rebonds et 5 passes) sous le cercle ils se sont tout de même fait peur en seconde mi-temps.

Les Giants ont impulsé un très gros élan en sortie de vestiaire avec un Tramaine Isabell (19 points et 6 passes) en feu. Ceci a permis aux Belges de revenir à deux petites longueurs, 73 à 71. 
Finalement, la SIG a pu gérer avec Quentin Serron (20 points) même s’il y a eu quelques frayeurs. Victoire 99 à 94. 

95

79

✈️ Ekinox (Bourg-en-Bresse)

📅 Petite finale

⏲️ samedi 31 août à 17 h 30

La résumé du match

Les Burgiens donnent le ton d’entrée avec un 14 à 5. Mais un Mickael Gelabale (16 points et 5 rebonds) en feu avec treize points permet aux Chalonnais de revenir au score puis de passer en tête. Il faut un Max Courby adroit pour répondre à l’ex-international français et remettre les équipes à parité, 22 à 22.
Le début du deuxième acte est un peu moins flamboyant avec beaucoup de balles perdues. Des deux côtés, Savo Vučević et Philippe Hervé remettent les cadres sur le parquet afin de retrouver plus de constance. Ce sont les Bressans qui en profitent en repassant une série insufflée par une énorme défense. À la pause, la JL a donc le contrôle, 46 à 35.

Jaron Johnson (15 points et 4 rebonds) apporte de l’alternance dans le jeu des Bourguignons et permet aux siens de revenir plusieurs fois sur les talons des Bressans. Le collectif des coéquipiers de Garrett Sim (13 points, 3 rebonds et 5 passes) aide à ne pas plier 68 à 56.
Le yo-yo se poursuit durant les premières minutes du dernier acte de cette rencontre. Zeko Wright (12 points, 5 rebonds et 5 passes) est une nouvelle fois au four et au moulin et la Jeu peut s’envoler vers une troisième victoire dans sa préparation où chaque joueur aura apporté sa pierre et où six bressans auront fini à plus de onze points, 95 à 79. Positif pour la suite avant le tournoi de Luxeuil la semaine prochaine.

75

65

✈️ Ekinox (Bourg-en-Bresse)

📅 Finale

⏲️ samedi 31 août à 20 h 15

La résumé du match

Pour cette finale, les Dijonnais affichaient encore complet alors qu’Antoine Diot et Charles Kahudi foulaient enfin le parquet d’Ekinox et Théo Malédon était de retour (mais en civile sur le banc) de la préparation à la Coupe du Monde côté Villeurbannais.

Après les différentes prestations au début de cet Ain Star Game, on s’attendait à un match serré, défensif, et le premier quart-temps en est la preuve. Les raquettes sont fermées et Dijon trouve des solutions dans le périmètre pour prendre une très courte avance 17 à 20.
L’adresse extérieure continue de faire vivre ce match. Si Matthew Strazel tient bien le cap à la mène et Adreian Payne (16 points et 3 rebonds) envoient de loin, Abdoulaye Loum fait aussi marcher l’artillerie. Cependant, c’est un véritable mano à mano que propose les deux formations où personne ne semble vraiment vouloir se détacher. LDLC ASVEL reprend tout de même la main à la pause, 41 à 37.

L’addition n’est pas la même pour les Dijonnais au sortir du vestiaire. Les rhodaniens passent à la vitesse supérieure et font chavirer l’adresse de leur adversaire. Tonye Jekiri (12 points et 12 rebonds) n’y est pas pour rien dans cet écart de plus de dix points, 60 à 49.

Le quatrième et dernier quart-temps ne va pas être de tout repos pour Villeurbanne. La JDA va signer un retour à deux possessions avec un bon LaMonte Ulmer (15 points et 5 rebonds). Néanmoins, le Champion de France en titre ne lâchera rien pour remporter son troisième Ain Star Game, 75 à 65.

Le trophée MVP du tournoi “Didier Barreau” est délivré à Tonye Jekiri

© Jacques Cormarèche