À l’aube d’une saison 2021/2022 synonyme de nouveau cycle à la JL Bourg, Laurent Legname fait le point sur son arrivée et son groupe dans une interview réalisée début septembre, juste après l’Ain Star Game.

Dans cette seconde partie, coach Laurent fait le tour de l’effectif qu’il a construit pour la saison à venir. Pièce par pièce, faisons un détour sur le puzzle JL Bourg version 2021/2022.

À la suite de l’annonce de votre arrivée en Bresse, les prolongations de Pierre Pelos et Maxime Courby ont été annoncées en prolongation de contrat. Hugo Benitez était également sous contrat. Comment s’est faite cette décision de votre côté ?

"J'avais envie de construire une base JFL très forte"

Vous avez parlé de base JFL importante. Quels étaient vos critères dans la construction de l’équipe ?

Je voulais six ou sept JFL, mais pour diverses raisons qui n’appartiennent pas au club, on n’a pu en avoir que 5. Pour compléter l’équipe, on s’est donc tourné vers le marché étranger tout simplement.

La JL Bourg version 2021-2022

Cette saison, la mène sera donc tenue par Axel Julien, toujours sur les parquets avec Laurent Legname depuis 2011 (en Espoir au HTV, puis en pro puis à Dijon), aux côtés d’Hugo Benitez. Pour Axel, cela sera un peu différent de ce qu’il a vécu avec la JDA ces derniers exercices. Notre entraineur nous parle de cette paire 100% française qui se fait assez rare dans notre championnat.

Axel Julien et Hugo Benitez
Axel et Hugo partageront la mène ©Christelle Gouttefarde

Axel a un palier à franchir pour montrer que chaque semaine il est aussi bon que tous les meneurs étrangers qu’il y a en France ou en Europe.

Hugo est un très bon joueur qu’il ne faut plus considérer comme un jeune.

Je n’ai pas d’a priori et je sais qu’ils vont tenir la route. À eux de montrer par leur talent et leurs qualités qu’ils peuvent driver une équipe qui sera, j’espère, de très haut niveau.

Pour compléter les lignes arrières, coach Laurent a déjà évoqué l’arrivée de C.J. Harris. Il détaille l’importance du duo qu’il formera avec Rasheed Sulaimon, qu’il a connu à Dijon lors de la saison 2019/2020. Un joueur qui pourra, comme Axel Julien, l’aider à faire passer des messages sur le terrain.

51429523418_a8a87484e2_c
Rasheed Sulaimon est capable de se décaler sur les postes 1 et 3 pour apporter du scoring ©Guilherme Amorin

Effectivement, en plus d'Axel, Rasheed sera un relai pour faire passer ce qu’il connait de mon basket. On voit déjà que lors de la présaison, ils sont importants dans la transmission de messages et dans ce que j’attends.

Pour épauler les meneurs, on a pris C.J. (Harris) qui a joué meneur l’an passé avec l’ Hapoel Holon. Ceci nous donne une possibilité supplémentaire.

51429523833_9881c3909f_c
C.J. Harris évoluera sur le poste 2/1 grâce à ses talents de créateur ©Guilherme Amorin

Ce duo C.J. – Rasheed, ce sont deux joueurs talentueux et je voulais quatre joueurs sur les lignes arrières qui soient interchangeables, pouvant jouer au poste 1 ou 2, voire 3 pour Rasheed. Ainsi, il y aura toujours deux arrières sur le terrain pour apporter de la création, de la tenue de balle et une forte pression défensive, comme beaucoup d’équipes le font maintenant. Ils sont très intelligents et savent quoi faire du ballon. Avec plus de cinquante matchs, il y en aura pour tout le monde et c’est, pour moi, une bonne complémentarité. Il y aura donc la possibilité de jouer jusqu’à trois arrières par séquence.

Au poste 3, Laurent Legname fait aussi le choix de faire confiance aux Français. Les deux profils se ressemblent comme l’explique notre nouveau technicien, mais il en trouve déjà toute l’utilité pour les mois à venir.

Maxime Courby
Maxime Roos
Maxime Roos
Maxime Courby
Maxime Courby

Du sourire, il y en aura cette année au poste d’ailier avec les deux Max !

Maxime Roos

"En gardant Max Courby, j’avais la volonté de ne pas mettre un autre américain devant. Selon moi, il a toutes les qualités pour tenir ce poste avec Maxime Roos."

“Les deux ont aussi la capacité de jouer au poste 4, dans un registre de small-ball. Avec les joueurs qu’il y a autour, j’avais le besoin de joueurs, comme eux, qui ne forcent pas, qui jouent juste et qui n’ont pas besoin du ballon pour exister sur un parquet. Ils se ressemblent de par leur capacité à shooter à 3 points, d’attaquer les intervalles et de participer au rebond. Une doublette JFL sur ce poste-là fera qu’ils se confronteront souvent à des Américains, mais je suis persuadé qu’ils ont les dispositions physiques et baskets pour les affronter. À eux de prendre leurs responsabilités pour montrer aux autres de quoi ils sont capables.”

"Maxime Roos est quelqu’un que je suis depuis deux-trois ans et que j’avais tenté de faire venir à Dijon. Il a besoin d’un nouveau challenge. Il a pu goûter aux fenêtres internationales et a pu faire de très bonnes choses avec Boulogne-Levallois ces deux dernières saisons."

La confiance faite aux français se ressent aussi dans la peinture où la construction a été réalisée autour d’un Pierre Pelos au poste 4.

"En gardant Pierre et en connaissant ses qualités, je voulais qu’il franchisse encore un palier. En conséquence, je cherchais quelqu’un de complémentaire également, qui ne joue pas 30 minutes par rencontre.

 Avec Fred Sarre, on a vu beaucoup de joueurs et avec Tyler, on ne sait pas baser sur sa saison dernière avec Nanterre.

Je l’avais connu en tant qu’adversaire avec Brindisi en BCL (NDRL : lors de la saison 2019/2020) et c’est son côté athlétique, rebondeur qui ont finalisé le choix. On verra au fil du temps s’il accepte ce rôle-là, mais j’ai eu une discussion très claire avec lui au téléphone en lui exposant les tenants et aboutissants. Pour l’instant il est dans le bon esprit et fait les efforts. J’aimerais qu’il soit un peu plus adroit, ce qu’on observera au fil des rencontres."

Pierre Pelos
Pour Pierre Pelos, un nouveau cap est en vue cette saison.
Tyler Stone
Tyler Stone mettra toute sa rage en relais de Pierre Pelos

Au point culminant de la raquette, il y a un duo JaCorey Williams-Eric Mika qui fait déjà saliver par sa complémentarité les supporters Burgiens mais aussi leur coach.

JaCorey Williams
JaCorey Williams va faire trembler les paniers cette saison ©Guilherme Amorin

"JaCorey n’est pas un pivot très grand, mais il est adapté à notre championnat grâce à sa verticalité et son physique. Il a fait une très bonne saison en Italie et en Eurocup l’an passé. Il peut défendre comme je l’aime, être très actif défensivement et jouer les pick-and-roll à la perfection grâce à ses bonnes mains pour finir."

"Éric, lui, je le suis depuis trois ans et il est différent, plus au sol, plus lourd et plus grand. Mais il a une bonne qualité de course.

Dans leurs registres personnels, on a pu voir les prémices d’une belle complémentarité qui nous sera utile pour la suite, tout comme leur expérience européenne. Ils devront juste s’adapter au Championnat de France.”

Eric Mika
Eric Mika prêt pour mener les prochains combats ©Guilherme Amorin

"Les joueurs savent pourquoi ils sont ici"

Durant la saison, le staff aura la possibilité de prendre un autre étranger, mais on a aussi vu Hugo Cossé et Corentin Falcoz participer à la présaison à la suite de certaines absences. La formation est aussi un élément pris en compte par coach Laurent.

Hugo Cossé
Hugo Cossé a déjà joué plus de quinze minutes lors du premier match de l'Ain Star Game contre Chalon/Saône ©Jacques Cormarèche

Pour l’instant, on a cette équipe-là et ça restera ainsi. Après, ce sont aux jeunes de gagner leurs minutes. Ils s’entrainent avec nous quotidiennement, même s’ils ont repris l’école dernièrement. Ils devront travailler dur et progresser. Je ne suis pas là pour faire de cadeaux, mais pour gagner des matchs. En tout cas, s’ils le méritent du fait de leur développement, ils donneront quelques minutes durant la saison. C’est toujours bien d’avoir un centre de formation qui produit et forme des jeunes pour pousser derrière.

Nous remercions notre coach, Laurent Legname, pour cette entrevue et lui souhaitons encore une fois la bienvenue en Bresse et un exercice 2021/2022 plein de réussite.

Propos recueillis par Corentin Maréchal.