La JL Bourg a su rester maîtresse à domicile dans une rencontre d’un tout autre genre.

BETCLIC ELITE / JOURNÉE 8

77

67

Score par quart-temps : 26-18 / 17-18 / 13-17 / 21-14

LE RÉSUMÉ

Comme souvent cette saison, la JL Bourg commence bien ses rencontres à Ekinox. Invaincue sur ses terres, comme l’est Limoges à l’extérieur, elle prend donc le contrôle dès les premiers instants de ce duel. Isiaha Mike, fait la part belle au scoring burgien qui impactent beaucoup plus dans la raquette qu’à longue distance (4e 12-02).
Le CSP effectue des changements, sans arrêt de son coach Ilias Kantzouris. Les rookies changent le rythme, Danilo Nicolic trouve quelques solutions. Mais cela ne suffit pas, car il faut aussi stopper les ardeurs de Godwin Omenaka qui effectue son retour avec force (8e 21-11). Cette fois, le temps mort est pris pour les Haut-Viennois. La Jeu tient tout de même son match, 26 à 18.

Elle le tient, mais pour combien de temps ? Car la Jeu ne semble pas à son maximum défensif. Plutôt suffisante même sur certaines actions. De quoi permettre aux Limougeauds de revenir au score avec un 7 à 0 d’entrée et de prendre confiance dans leurs tirs longues distances (15e 33-30).
Tyree Appleby est sur un double rythme. Capable d’accélérer pour prendre de vitesse toute la défense, le rookie en fait quelquefois un peu trop. Pour autant, son énergie est positive et pousse Limoges à prendre un temps la mène. En face, le trentenaire qu’est Axel Julien fait très bien jouer les siens et montre qu’il peut aussi guider les Bressans vers de gros stops et une vision d’attaque parfaite alors que Benitez a vite été bloqué par les fautes et que Rowland a été un peu plus en difficulté. Cette bonne poussée fait un bien fou au groupe qui reprend la main à la pause, 43 à 36.

Les bons shoots au bon moment

Le troisième quart-temps n’est pas aussi affolant que les précédents. Plusieurs possessions ne finissent pas au fond du cercle, et on peine à retrouver une belle cadence. Côté Bourg, on tente de pilonner à l’intérieur, côté Limoges on passe par le tir à 3 points. Pas toujours avec réussite. Surtout, nos Rouge et Blanc sont beaucoup plus efficaces dans leurs contre-attaques. C’est d’ailleurs ce qui leur permet de stabiliser ce petit matelas d’avance (25e 51-42).
Le CSP sort à son tour une zone en défense. Si celle des Burgiens n’avait pas eu une totale efficacité, celle des visiteurs casse bien les phases d’attaque. Freddy Fauthoux prend le temps d’ajuster son plan. Mais Simisola Shittu et les siens ont fait le job pour recoller, 56 à 53.

Une nouvelle fois, la JL reprend un peu d’avance. Même si elle est dominée au rebond offensif, elle arrive à faire des stops importants, malheureusement qui sont conclus par des échecs au plus près du panier. Mais Isiaha Mike et Jeremy Morgan savent sortir de leur boite quand il faut pour toujours se maintenir la tête au-dessus de l’eau (35e 66-60).
Il faut dire que Limoges est parvenu à emmener notre équipe sur un autre terrain, après leurs 26 points en début de rencontre. Cela devient même très rugueux lorsque Shittu vient faire une énorme faute (antisportive, voir plus) face à Kokila qui s’apprêtait à dunker. Le money time s’annonce à suspense. À moins que… la chance ne vienne sourire aux Bressans. Comme sur ce tir primé avec la planche de Morgan, après avoir été une première fois contré (38e 72-64). En quelques minutes, nos joueurs se sont remis la tête à l’endroit. Le Petitou ne connaîtra pas la défaite face à son meilleur ennemi et la Jeu conserve sa place sur le podium de Betclic ELITE. Succès 77 à 67 !

SUIVRE LE MATCH

Réseaux sociaux

Crédit photo : ©JacquesCormarèche

A voir aussi :

La feuille de match