Catégorie : Appli partenaire

Betclic Elite #30 – 21ème victoire adjugée pour la JL

BETCLIC ELITE / JOURNÉE 30

77

74

Score par quart-temps : 19-18, 20-18, 16-23, 22-15

LE RÉSUMÉ

Le championnat reprend ses droits pour la fin de l’exercice 2023-2024 et la réception de Strasbourg. Un match qui peut, en cas de succès, concrétiser un peu plus le top 4 de notre équipe et ouvrir quelques opportunités alors que Paris et Villeurbanne s’affronte en fin de journée.
Les SIGmen débutent avec une bonne adresse longue distance, guidés par leur meneur Quinton Hooker. Isiaha Mike répond dans le même domaine et maintient les Rouge et Blanc au contact (6e 12-15).
La JL s’ajuste en défense après ce démarrage poussif d’un milieu d’après-midi, mais n’a pas une folle adresse et ne parvient donc pas à prendre la main, malgré les occasions. C’est finalement une contre-attaque initiée par un stop du capitaine et un dunk de Bodian Massa desservi par Brown qui fait passer notre équipe en tête, 19 à 18.

Sans Axel Julien ni Jeremy Morgan blessés, l’équipe bressane est diminuée sur ce face-à-face. Elle va devoir trouver d’autres ressources pour faire face à Phil Booth et compagnie qui déroule leur jeu. Pourquoi pas EJ Rowland qui avec son entrée, est un grand contributeur du 8 à 0 Burgien remettant dans la course ses coéquipiers (25e 34-31).
Après cinq minutes sur les chapeaux de roue, les défenses reprennent le pas. Pour tirer l’épingle du jeu, il faut avoir des visionnaires comme Hugo Benitez qui délivre un véritable caviar à l’ancien Strasbourgeois Massa. De quoi permettre à la Jeu de faire toujours face à la pause, 39 à 36.

L'envie burgienne surmonte l'adversaire

La SIG a l’envie de rejoindre les Playoffs et en perçant plusieurs fois la défense dans l’axe, elle agace Freddy Fauthoux. Cela lui offre l’opportunité de reprendre les devants au retour du vestiaire (25e 45-48).
Pour autant, la JL n’abdique toujours pas et ce sont Massa et Benitez qui sanctionnent en tête de raquette pour maintenir la Jeu au contact puis allient du jeu collectif. Boris Dallo à longue distance au buzzer, offre tout de même un petit écart à dix minutes de conclure cette rencontre, 55 à 59.

Les Alsaciens s’appuient sur leurs talents individuels après de grosses défenses pour poursuivre la prise en main de ce match. Et pourtant, ils laissent à nos joueurs la chance d’y croire encore. Zacc Risacher sanctionne par deux fois lignes de fond, à 2 et 3 points, et laisse cette fenêtre de tir ouverte (34e 61-62).
Les ultimes minutes risquent de mettre du temps à s’écouler puisque la pénalité plane sur la tête des deux formations. La Jeu est la première à rejoindre la ligne des lancers francs et à récupérer la mène. Aller provoquer des fautes et ne pas trembler va donc être la clé finale. Sans oublier le fait de bien défendre pour ne pas donner le moindre point sur une action (38e 72-67).
Kokila se bat comme un mort de faim pour gratter le moindre rebond offensif qui fait dérouler le chrono. Et pourtant, la SIG arrive à grappiller des points avec une série de quatre lancers. À un peu plus de trente secondes du terme, la JL va devoir se mettre en sécurité. Le vétéran EJ Rowland s’incruste dans la peinture et décroche un 2+1 salvateur, mais pas encore gagnant car Tyrus McGee saisit l’opportunité en sortie de temps mort d’aligner à 3 points et de ne pas abdiquer. Moins de 9 secondes, un court point de plus pour notre équipe et bien évidemment des lancers-francs à venir pour Isiaha Mike. L’ultime possession des visiteurs est finalement avortée et c’est dans un match accroché que nos joueurs vont chercher ce vingt et unième succès de la saison, 77 à 74.

SUIVRE LE MATCH

Réseaux sociaux

Crédit photo : ©Jacques Cormarèche

Espoirs #30 – Belle victoire face à Strabourg

Poursuivre la lecture

Betclic Elite #30 – La dernière ligne droite commence contre la SIG

L’ultime série de rencontres du championnat de France s’élance pour les trois prochaines semaines.

Poursuivre la lecture

Eurocup Finale – Merci les gars !

EUROCUP / FINALE

81

89

Score par quart-temps : 26-22 / 20-21 / 17-21 / 18-25

LE RÉSUMÉ

Place au match 2 à Ekinox, avec au moins, une ambiance bien différente de celle du match de mardi soir à Paris. On peut dire que celle-ci est très hostile à l’encontre des Parisiens et donne un sacré coup de pouce aux Bressans qui se sentent pousser des ailes en ce début de match. Après le vilain 0/9 à 3 points du match aller, la Jeu commence par un 4/5 dans le domaine avec la réussite de Lewis, Mike et Morgan. L’effet est inverse (5e 16-09).
Ce qui inquiète les supporters bressans, ce sont les prises de décision arbitrale dans ce premier acte. Alors que les deux formations défendent fortement, la sanction tombe plus facilement à l’encontre de nos joueurs. De quoi donner des lancers francs à Paris qui peut recoller au tableau d’affichage… Pour autant la JL arrive à mieux dérouler son basket et trouve des opportunités qui n’avaient pas été présentes à l’aller. Les sanctions à longue distance se poursuivent via Julien et Salash, preuve de la capacité à apporter du danger de partout. TJ Shorts gère toujours d’une main de maitre son équipe, qui, grâce à son meneur peut rester dans ce duel intense, 26 à 22.

Le son est tel que même les coups de sifflet ne sont pas audibles. La JL essaie de faire son trou, mais dans une finale, ce n’est pas si simple. Surtout quand vous avez un arbitre qui vous siffle tout contre vous, et inflige une faute à Morgan puis une technique, qui porte son compteur à quatre fautes déjà. On peut dire qu’on n’est vraiment pas aidé, même quand les Parisiens font le signe qu’ils ont fait faute… Attention à ne pas sortir non plus du match et laisser les Franciliens reprendre le contrôle (15e 36-31).
C’est un mano à mano qui se déroule ce vendredi soir. En grattant des ballons, le PB profite de Simon pour réduire la marque. La Jeu sait aussi faire des stops et répondre aux envolées adverses. À la pause, c’est avec trois longueurs que nos Rouge et Blanc ont le droit de rejoindre le vestiaire, 46 à 43.

Paris, plus réaliste

Le retour sur le parquet marque la remise à zéro des compteurs par Tyson Ward qui retrouve enfin la mire dans ces finales. Forcément, après vingt premières minutes avec une bonne adresse, celle-ci diminue pour nos joueurs après cet arrêt. Il va falloir trouver d’autres alternatives, car le Paris Basketball réinstalle son jeu et continue de dominer le rebond offensif. Une nouvelle fois, le compteur de fautes s’envole. On voit un énième 4 à 0 sur ce tableau. Forcément, cela aide les visiteurs à reprendre le contrôle. Bodian Massa sort de sa boite pour donner de l’espoir à tout un peuple (25e 52-53).
Paris la joue à la roublardise pour faire craque la JL. Des petits coups pour que ceux-ci soient rendus et qu’au final, ils reviennent à l’encore des burgiens. Nadir Hifi sort à son tour de la boite pour aligner des filoches. Les Franciliens font le trou dans ce trois quart-temps. Mais face à ses anciens coéquipiers, Jeremy Morgan ne veut rien lâcher et maintient toujours en vie son équipe qui n’est pas morte avant l’ultime, 63 à 64.

 

La JL sort son ultime arme défensive qui avait fonctionné à l’Adidas Arena : la zone. À quitte ou double pour ne pas prendre l’eau de loin et donner des possibilités d’avoir des tirs au poste bas. Étouffante va être cette dernière bataille de la soirée. D’ailleurs trois de ces tirs viennent sanctionner les Bressans qui subissent le réalisme parisien et notamment de Jantunen (33e 67-75).
Un coup de massue marqué par un 9 à 0 qu’il va falloir maintenant impérativement corriger car le temps tourne. Un coup de retour à quatre points, la JL encaisse toujours des paniers de l’autre côté. Dur dur. Très dur de voir ce chrono s’écouler en défaveur de nos joueurs qui ne déméritent pas. Au final, l’addition va être lourde mais c’est bien le Paris Basketball qui va remporter cette BKT Eurocup. Score final 76 à 87.

SUIVRE LE MATCH

Réseaux sociaux

Crédit photo : ©Vincent Chabrier

Toutes les infos pratiques du match contre Paris Basketball

✈️ Ekinox (Bourg-en-Bresse)

📅Finale
 EuroCup

⏲️ Vendredi 12 Avril 19h30

L'ESSENTIEL
📌📌📌
  

Ouverture des portes  ► 18h00
Show de présentation des joueurs 19h15
Début de la rencontre  19h30

Nouveau match à Ekinox avec la réception du Paris Basketball
 

𝗣𝗥𝗢𝗚𝗥𝗔𝗠𝗠𝗘 & 𝗔𝗡𝗜𝗠𝗔𝗧𝗜𝗢𝗡𝗦

Le show d’avant-match continuera à vous éblouir avec la présentation des joueurs.

Jiki et la Squad continueront à vous distribuer pleins de 
cadeaux 
et feront le show durant les interruptions de match !

VOTRE ÉCHARPE COLLECTOR

Retrouvez en boutique vos souvenir de la Finale avec nos écharpes collector Finale EuroCup ! Rendez-vous dans le shop en avant-match ou dans nos coursives pour repartir avec cet objet souvenir.

Toute la salle en Rouge et Blanc 🔴⚪️
 
Si vous étiez de la demi-finale on compte sur vous pour remettre votre tshirt « ENSEMBLE À LA CONQUÊTE DE L’EUROPE » remis au match 1. Lavé, pas lavé, peu importe, le plus important c’est de le mettre ! 
 
Si vous n’étiez pas là à la demi-finale, 
on a pensé à vous, rendez-vous à l’entrée d’Ekinox ! 
 
ENSEMBLE À LA CONQUÊTE DE L’EUROPE
ALLEZ LA JL BOURG
COMMENT VENIR ?

– Ekinox –
25 Avenue du Maréchal 
01000 Bourg-en-Bresse

Eurocup Finale – La JL attend Paris à Ekinox

Après une victoire parisienne, la JL Bourg attend de pied ferme le Paris Basketball à domicile

Poursuivre la lecture

Eurocup Finale – Rendez-vous au match 2 à Ekinox

EUROCUP / FINALE

77

64

Score par quart-temps : 23-11 / 31-20 / 12-13 / 12-21

LE RÉSUMÉ

Place à la finale et à la première manche à la toute nouvelle Adidas Arena entre les deux meilleures formations de la phase régulière de l’Eurocup qui se retrouvent, logiquement on aimerait dire, ce mardi soir. Les débats sont équilibrés, avec des locaux qui prennent les devants grâce à un TJ Shorts déjà bien en jambe, lui qui vient d’être auréolé d’un titre de MVP de la compétition (5e 12-07).
Pour le moment, la Jeu est maladroite à longue distance avec plusieurs gamelles, tandis que Paris qui connait bien son antre désormais, fait plus rapidement mouche à 3 points. Les hommes de Freddy Fauthoux essaient de mettre du rythme face à la défense intense des Parisiens qui les repoussent du panier et qui bloquent les pénétrations faciles. La réussite fuit toujours le groupe bressan qui voit son adversaire continuer d’avancer. En jouant quasiment tout le premier acte avec ses étrangers, les locaux prennent logiquement la mène, 23 à 11.

Pour relancer la machine, quoi de mieux que le jeu de transition burine et JeQuan Lewis qui débloque enfin la réussite à 3 points avec deux missiles consécutifs. Pour autant, l’impact de Shorts continue de faire grandir l’écart. Car pendant ce temps, l’adresse ne faiblit pas d’un poil. Ajoutés les 5 fautes à contre la Jeu et les comptes sont faciles (15e 35-19).
Nos Rouge et Blanc ont besoin de se révolter et coach Freddy écope d’une technique, pestant contre les coups de sifflet qui ne viennent que d’un côté. La réussite francilienne est folle. Plus de 50% dans tous les domaines. L’addition peut n’être que salée à la pause face à la meilleure attaque de la compétition qui déroule son jeu, 54 à 31.

Un meilleur visage en 2e

La pluie ne semble pas vouloir finir retombée dans la salle parisienne. La Jeu tente de nouvelles choses, mais subit toujours l’intensité locale. Pour autant, elle fait longuement jeu égal sur le quart-temps avec un 6 à 6 depuis la reprise (26e 60-37).
De passage en zone, nos joueurs parviennent à limiter l’impact de leur vis à vis. En attaque, on retrouve un peu plus de jeu déroulé, même si cela ne paye pas totalement, 65 à 43.

La seconde mi-temps burgienne semble tout de même plus à l’équilibre. Il est difficile de faire face et de ne pas lâcher, sachant que dans 72 heures, il y aura une deuxième  soirée à Ekinox (35e 71-49)

 Zaccharie  Risacher, l’ailier burgien vient montrer l’étendu de son talent en postérisant la défense adverse. Nos Rouge et Blanc pourraient revenir un peu plus près si cette maudite adresse à 3 points ne venait pas les fuir, comme sur cette phase offensive où quatre tirs consécutifs ne veulent pas transpercer le filet. Mais l’attitude est là. C’est ce visage bressan qui est demandé. Finalement, le résultat sera moins conséquent qu’il n’aurait pu l’être. Un run final réduit la marque à 77 à 64.

Rendez-vous à Ekinox, tous en blanc, tous en rouge, pour montrer qu’ici c’est Bourg-en-Bresse et que l’ambiance n’y est pas égalable. Paris n’a pas encore gagné la guerre…

SUIVRE LE MATCH

Réseaux sociaux

Crédit photo : ©Vincent Chabrier

Eurocup Finale – Rêver plus grand

Finale franco-française entre les deux formations les mieux classées de la compétition.

Poursuivre la lecture

Betclic Elite #28 – La JL Bourg en play-offs

BETCLIC ELITE / JOURNÉE 28

81

66

Score par quart-temps : 24-12, 21-10, 17-23, 19-11

LE RÉSUMÉ

A quelques heures du plus grand rendez-vous de l’histoire du club, se dresse un match important de championnat, la réception de Blois. Freddy Fauthoux l’a martelé à ses joueurs, la préparation de la finale passe par un match solide contre l’adversaire du jour, sur fond de consolidation du TOP 4. 
 
Il faut croire qu’il a bien été entendu par ses joueurs. Au premier temps-mort pris par Blois, après 3 min 30, les coéquipiers de Rion Brown n’ont toujours pas trouvé la mire, la JL pointe déjà à 10 avec deux missiles de JeQuan Lewis. Sans surprise, Coach Fauthoux rentre très vite dans ses rotations, 10 joueurs en jeu en moins de 6 minutes. La JL mène largement au score, seule ombre au tableau la moisson de rebonds offensifs adverses, déjà 7 en seulement 10 minutes. 24-12 au score. 
 
Encore en course pour le maintien, Blois ne se laisse pas abattre, trouve des solutions à l’intérieur via le potentiel Brice Dessert, résultat l’écart n’augmente plus et oscille entre 8 et 12 unités. La Jeu ne se met pas à l’abri. On sent un peu de crispation dans le public d’Ekinox. La mi-temps arrive sur le score de 45-32. On retiendra la perf’ de Bryce Brown 11 points à 3/4 à 3 points. 
 

À la tournure défensive

L’entame de la 2e mi-temps est solide et avec un peu de réussite, l’écart monte à 20 unités, 56-36. Tout le monde a noté le sourire de JeQuan Lewis après son tir lointain validé avec la planche. Les séquences suivantes sont plus délicates, l’adresse fuit nos joueurs, forcément ça motive nos adversaires. Particulièrement agressifs, les blésois font leur retard, -7 après un nouveau panier du solide Brice Dessert, déjà auteur de 16 points. Ce que l’on retiendra aussi, c’est la maladresse aux lancers sur ce quart, un petit 2/8 qui explique aussi ce retour. La Jeu conserve l’essentiel, 62-55 et 10 minutes à jouer. 
 
La maîtrise est bressane dans ces dernières minutes. Comme souvent dans le jeu de notre équipe tout part d’une haute intensité défensive, conséquence, plus aucun panier facile n’est laissé, l’image de ce contre venu de nul part du « Petit » Julien sur un intérieur en partance pour le cercle. Les minutes s’égrènent lentement, bien que la menace ne soit pas imminente, on sent le public fébrile, à raison. À 110 secondes du terme, Bodian valide un panier près du cercle, l’écart est porté désormais à 15 points. Bourg est soulagé, la qualification pour les play-offs officielle ! C’est debout avec son équipe que le public termine la rencontre. 
 
 
Les marqueurs : Rowland 15, Brown 14, Lewis 11, Massa 9, Benitez 7, Kokila 7, Julien 6, Salash 6, Mike 4, Courby 2, Risacher, Sow

SUIVRE LE MATCH

Réseaux sociaux

Crédit photo : ©Jacques Cormarèche

Betclic Elite #28 – Préparatifs face à Blois

La JL Bourg reçoit en championnat une équipe qui veur sauver sa peau.

Poursuivre la lecture