A Pau, la JL Bourg affrontait une formation dans la course au top 4 de Jeep® Elite.

 74-85
Au Palais des Sports (Pau), 28e journée de Jeep® Élite, le samedi 20 avril à 18 h 30


Le film du match


Chikoko lance une partie où l’adresse n’est pas au rendez-vous puisque les premiers points qui suivent arrivent après plus de deux minutes de jeu. Ndoye avec un lancer ouvre le compteur burgien puis Ulmer reste attentif au rebond offensif pour récupérer la balle et compléter un 2+1 (3e 02-04). Pau continue de tomber sur une défense bressane bien en place et ce sont Peacock et Ndoye qui créent un écart avec deux paniers inscrits. Les deux intérieurs poursuivent ce bon début de rencontre avec le capitaine qui réussit un primé et le sénégalais qui finit au dunk en contre-attaque. Avec ce 13 à 0, Laurent Vila se doit d’ores et déjà d’arrêter la partie (5e 02-13).
C’est Pinero à 3 points qui débloque les Palois, bien aidés par Harris qui file ensuite au drive. Ndoye est, quant à lui, toujours omniprésent dans la peinture avec un and-one. Harris accélère une nouvelle fois pour finir au cercle, mais Peacock ne lâche pas l’avantage burgien avec un tir ligne de fond. Tout comme Gray qui finit à son tour au panier sur une contre-attaque (8e 10-20). La JL Bourg est très bien dans son match avec des rebonds offensifs glanés qui finissent par des secondes chances comme le montre Arthur Rozenfeld (10 points, 3 rebonds et 2 passes) avec un flotteur après un ballon capté par Moser. Les fautes provoquées donnent des lancers-francs à Harris, Rozenfeld et Mickey McConnell (17 points et 4 passes), qui lui ne fait que du 50 %. Néanmoins, le meneur américain se rattrape dès l’offensive suivante à mi-distance afin de redonner un peu de couleurs à l’adresse béarnaise. Deux derniers lancers francs de Tchouaffé bloquent le score 15 à 26 après dix minutes.

« Bourg asphyxie Pau »

Pau peut profiter de la mauvaise discipline burgienne pour revenir même si Diawara ne fait que du 1/2 sur la ligne. De son côté, Moser envoie deux primés ce qui laisse la Jeu en bonne posture. L’ÉLAN reste à la peine et Sim sanctionne à son tour. Un nouveau 9 à 0 provoque le second temps mort des locaux (13e 16-35). Et c’est encore Pinero qui vient redonner du souffle aux siens avec un primé. La JL va devoir faire un temps sans Sim qui est déjà à trois fautes. Mais Peacock à l’intérieur et Rob Gray (15 points, 6 rebonds et 3 passes) de loin prennent le relais tandis que les Palois n’arrivent toujours pas à trouver la mire (16e 19-40).
La JL Bourg doit profiter de cette première mi-temps où leur adversaire est en grande difficulté. Peacock enchaîne, Bokolo lui répond et c’est un énième primé burgien qui arrive via Gray qui rentre ! Vitalis Chikoko (10 points, 7 rebonds et 3 passes) arrive enfin à s’imposer dans la peinture en provoquant un 2+1 et Savo Vučević arrête pour la première fois la partie. Toutefois, Rozenfeld se retrouve sur la ligne pour apporter de nouveaux points à la JL et Ulmer prend de vitesse la défense adverse pour claquer un énorme dunk (18e 24-49). Les fautes sanctionnent cette fois-ci Pacher (4) et Keller (3) ce qui décime un peu la peinture de Pau. Aux lancers francs, Rozenfeld (4/4) fait mieux que Chikoko (1/2) et Peacock (0/2). À la pause, la JL Bourg domine Pau, 27 à 53. 

Les Rouge et Blanc ne devront rien lâcher pour faire chuter Pau dans sa salle. Zack Peacock (18 points et 2 rebonds) fait mouche à deux points tout comme McConnell qui s’infiltre à l’intérieur. Harris essaie aussi d’impulser une dynamique à son équipe en inscrivant cinq points consécutifs alors que la JL Bourg est un peu plus en difficulté en attaque (24e 34-56). Diawara poursuit la série avec deux lancers francs avant un petit shoot de Peacock à la limite du primé. McConnell agit vite en courant vers le cercle et Pau repasse sous la barre des vingt points grâce à Harris dans le corner. Le coach bressan arrête bien évidemment la partie (26e 41-58).
La Jeu s’est un peu arrêtée de jouer à ce retour de vestiaire et les Palois en profitent pour encore grappiller leur retard avec McConnell. Une solution est enfin trouvée à l’intérieur via Ndoye qui stoppe un peu l’hémorragie. Mais Harris ne veut rien entendre en inscrivant son troisième tir à 3 points de la rencontre. Courby trouve par la suite une solution en pénétration avant d’être dominé par la force de Chikoko. CJ Harris (21 points, 3 rebonds et 4 passes) est encore et encore agressif. Heureusement, Gray soulage tout le monde en réussissant son tir longue distance. La Jeu garde quinze longueurs d’avance avant le dernier acte, 50 à 65. 

 « Maitrise pour l’emporter » 

Bourg va devoir tenir dix minutes et retrouver un peu d’agressivité en défense pour repartir avec la victoire. Youssou Ndoye (21 points et 7 rebonds) provoque une faute dès l’entame de cette fin de rencontre afin d’ajouter deux points sur la ligne. Gray se faufile ensuite dans la peinture pour remettre la Jeu à distance. En face, Diawara vient mettre une claquette avant une réponse pleine de force de Ndoye. C’en suit un énorme trois points venu de très très loin de Moser et une équipe aindinoise qui reprend ses aises (32e 52-74). Un temps mort local ne suffit pas à calmer les ardeurs de Ndoye encore trouvé dans la peinture. Diawara doit lui s’employer pour alimenter le compteur des siens. Taqwa Pinero (12 points et 2 rebonds) vient l’aider en trouvant la filoche dans le corner alors que Gray dépose un flotteur au-dessus des géants du sud-ouest. McConnell et Harris tentent désormais un dernier run pour, pourquoi pas, réaliser un exploit (35e 61-78).
Sim et Moser trouvent Ndoye par deux fois dans la peinture afin de répondre aux arrières adverses. Un concours de shoot à 3 points commence alors avec deux missiles de McConnell, un de Peacock et un d’Harris. De quoi rameuter l’ÉLAN à presque dix longueurs (38e 72-85). Keller vient inscrire le dernier panier de la rencontre et ne peut empêcher la défaite des siens. La Jeu réalise une incroyable performance en s’imposant 74 à 85 et réalise une très bonne opération.


La stat : 2


Pau n’avait perdu qu’une rencontre dans sa salle depuis le début de saison. C’était lors de la deuxième journée contre Monaco. De quoi nommer cette victoire comme un petit exploit pour la JL Bourg. C’est également le premier succès à Pau pour la Jeu de tout son histoire !

©Eric Traversié