La dixième édition de l’Ain Star Game s’est terminée ce dimanche à Ekinox avec les trois rencontres de classement.

Ain Star Game 2017 — Journée 4

5e place — 703.png (100×87)71-80  

Petite finale — 68-80 

Finale — 687.png (100×87)114-122

Le récap’

À 14 h, les deux formations qui ont terminé dernières de leur poule, Ostende et Strasbourg, jouaient leur dernier match dans ce tournoi. Les Belges qui n’avaient toujours pas connu le goût de la victoire dans cette édition ont une nouvelle fois chuté face aux finalistes des Playoffs 2017, 80 à 71. En tête à la pause (50-36) et ayant acquis un avantage de vingt points, les joueurs de la station balnéaire flamande ont complètement déjoué dans le second acte.
La SIG a imposé sa défense dès le retour des vestiaires avec un 19 à 7 et stoppé l’adresse longue distance de son adversaire. David Logan (21 points, 4 rebonds et 6 passes) a été un grand artisan de la victoire des SIGmen avec son coéquipier à l’intérieur Darion Atkins (20 points et 12 rebonds). En face, ce sont Chase Fieler (16 points et 7 rebonds) et Mike Myers (12 points et 10 rebonds) qui ont le plus brillé.

Les statistiques de SIG vs Ostende

Dans la petite finale qui a suivi, les Villeurbannais ont disposé assez facilement de Levallois 80 à 68. Une rencontre qui a été marquée par les belles performances de l’ancien Chalonnais John Roberson (21 points) et de l’arrière Nicolas Lang (15 points, 4/6 à 3 points. Les Metropolitans ont pourtant tenté de revenir dans le sillage d’un bon Onyemma Nwaelele [18 points] après une première mi-temps compliquée [43-26]. Mais cela n’a pas été possible, surtout avec l’adresse fuyante.
Les Franciliens finissent donc à la quatrième place pour leur première participation dans le tournoi burgien.

Les statistiques de Levallois vs ASVEL

En fin d’après-midi, les Bressans disputaient, quant à eux, leur deuxième finale dans leur tournoi face aux champions de France de Pro A qui est, lui, sextuple vainqueur.
Contrairement aux matchs précédents, la Jeu a pris la tête assez rapidement grâce à un 9 à 0 et un jeu collectif bien épuré [26-22]. Les Chalonnais ont alors réagi dans le deuxième quart en fermant l’accès au cercle aux Bressans et en récupérant la mène. James Farr (11 points et 6 rebonds) a fait un gros travail dans la peinture pour parvenir à cela, mais un nouveau 11 à 0 a été réalisé par la JL qui a repris les choses en main, notamment grâce à un Chase Simon (31 points à 10/17 au shoot et 5 passes) “on fire”. À la pause, le score est à l’avantage des bourguignons, d’une courte tête (48-49).
De retour sur le parquet, les deux formations ont fait en grande partie jeu égal et continuées d’orienter leur jeu vers l’attaque. Garrett Sim (27 points, 4 rebonds et 4 passes) a aligné quelques pépites pour remettre la Jeu devant après la demi-heure de jeu tandis que Raphiael Putney (23 points et 15 rebonds) a poursuivi sur sa bonne lancée (73-71). Durant les dix dernières minutes, ce sont cette fois les Burgiens qui ont pris la tête de quelques longueurs avant de subir un 10 à 0. Ce fut donc un nouveau final serré pour la JL dans cet Ain Star Game. Nos Rouge et Blanc ont subi les derniers assauts d’Adam Smith (25 points et 5 passes), mais au coup de sifflet final, une faute offre trois lancers francs pour la victoire à Garrett Sim qui n’en réussit que deux. C’est donc la troisième prolongation en autant de matchs pour la Jeu (94-94). Que dit-on, c’est même la quatrième prolongation puisque les deux équipes n’arrivent toujours pas à se départager après cinq minutes et un shoot primé à quatre secondes du terme de Jérémy Nzeulie (15 points, 7 rebonds et 4 passes) malgré un Zack Peacock (20 points, 8 rebonds et 4 passes) qui fait le job (105-105). Avec la fatigue accumulée avec déjà trois prolongations dans les jambes en quatre jours, on voit mal la JL pouvoir venir à bout de ce match. Sauf qu’impossible n’est pas bressan ! Victoire 122 à 114 qui promet une saison folle.

  Les statistiques de JL vs ELAN