En match avancé de la dix septième journée, la JL Bourg se lançait à la conquête de Beaublanc.

80

83

✈️ Beaublanc 
(Limoges)

📅 17ème journée de Jeep® Élite

⏲️ mardi 26 novembre à 20h00

LE FILM DU MATCH

Dans un début de rencontre sur courant alternatif, les Bressans peuvent compter sur le retour au premier plan de Johnson scorant déjà cinq points. Côté Limougeaud Varanauskas et Hugo Invernizzi (18 points et 3 passes) répondent et la JL poursuit via Carmichael au dunk. La partie reste serrée et l’antisportive de Johnson donne l’occasion à Conklin de redonner la main aux locaux grâce à quatre points consécutifs (4e 08-07).

L’intérieur limougeaud poursuit sur sa bonne lancée en étant trouvé dans la transition. C’est Peacock qui relance rapidement la machine burgienne en shootant en tête de raquette. Les primés s’enchaînent ensuite avec Johnson, Brown et Invernizzi, qui a un peu de chance puisque le ballon rebondit plusieurs fois sur le cercle. Entre temps, seul Carmichael a trouvé le chemin vers le cercle pour un nouveau dunk. Cette réussite au shoot se stoppe rapidement puisque les airballs prennent désormais place (7e 16-14). Il faut attendre quelques instants pour que Brown déclenche un nouveau tir longue distance. Le CSP prend donc le match en main et il faut de l’abnégation à Jackie Carmichael (16 points et 4 rebonds) pour ajouter deux points. Mais le pivot burgien est sanctionné de sa deuxième faute sur un 2+1 de Stoll. De quoi provoquer le premier temps mort de Savo Vučević à une minute du terme. Finalement, Andjusic avec un flotteur et Stoll en pénétration s’infiltrent une dernière fois dans la peinture pour laisser le score à 24 à 18.

Wright maintient l'équipe

Les jeunes joueurs du Limousin entrent dans la partie avec punch. Diagne au dunk et Crusol avec trois lancers-francs font monter l’écart à onze points. Wright ouvre son compteur pour tenter de remettre la JL sur le bon rail, mais Varanauskas va plus vite que tout le monde en contre-attaque. De plus, les rebonds offensifs laissent beaucoup de chance aux hôtes qui en profitent logiquement (15e 35-22). 
Andjusic soulage un peu la troupe burgienne, mais il va falloir défendre plus fortement. L’action qui suit en est un exemple puisqu’elle permet à Zack Wright (20 points, 12 rebonds, 7 passes et 5 interceptions) de filer en contre-attaque. Sauf que Crusol trouve trop facilement le chemin du filet. Wright est obstiné, mais trop seul pour tenir la maison Rouge et Blanche (18e 42-31). Il réussit à faire passer sa volonté à ses coéquipiers puisque Peacock s’en va au dunk avant que le bosnien ne prenne encore un tir, à 3 points cette fois. Le premier temps mort d’Alfred Julbe arrive, mais le score ne changera pas. La JL recolle à cinq longueurs, 42 à 37.

Le retour du vestiaire devra être sur la même longueur d’onde que la fin de la première mi-temps pour la JL. Si Conklin marque dans la peinture après un tir raté de Carmichael, le score est tout de même réduit grâce à un primé de Johnson. Crusol répond néanmoins à l’ailier aindinois sur l’offensive suivante. Carmichael poursuit avec quatre points dans une rencontre où finalement, la Jeu n’est pas si loin (23e 47-44). Invernizzi maintient le momentum en ajoutant à son tour 3 points. Encore une fois, Wright est l’homme de la situation. En provoquant une faute sur son tir à 3 points, il inscrit ses deux premières tentatives avant de prendre le rebond sur sa deuxième pour ajouter deux points. La JL Bourg peut dire merci à l’ancien Limougeaud qui fait par la suite passer les siens devant ! La colère du coach du CSP ne tarde pas à se faire sentir suite à ce 8 à 0 (25e 50-52). 
C’est Ovidijus Varanauskas (11 points) qui arrête la série burgienne même si la JL ne lâche plus trop de points en route à l’image de Carmichael. Johnson est aussi au rendez-vous de cette seconde mi-temps en inscrivant sept points alors que Brown est au and-one (29e 57-61). 
L’ailier américain du CSP ne tremble pas lorsqu’il retourne sur la ligne quelques secondes après, tout comme Courby. Une bonne vision de Benitez pour Carmichael permet à la JL Bourg de mener 59 à 65.

Suspense mais succès

L’avance burgienne continue de s’accroitre suite aux trois paniers de Pelos. En face, Varanauskas se retrouve deux fois sur la ligne pour réaliser un ¾ (33e 62-71). Brian Conklin (16 points et 9 rebonds), en véritable guerrier, s’emploie dans la peinture pour garder son équipe dans la rencontre. C’est alors au tour de Courby de profiter des offensives burgiennes pour inscrire quatre points. Le CSP manque de réussite désormais à longue distance et ne parvient pas à scorer, à part via Conklin (36e 67-75).

Pendant plus de deux minutes, les allers et retours ne donnent rien et la réussite en est plombée. Mais attention aux Burgiens de ne pas laisser trop d’occasions, car Conklin est encore à la conclusion. Savo Vucevic prend donc logiquement un temps mort et après une interception d’Invernizzi, Beaublanc s’enflamme (38e 71-75). Pelos, avec du sang froid, ramasse un rebond offensif si important avant de faire faute et donner deux lancers-francs à Brown. Dans la dernière minute, Wright, en véritable MVP y va de sa pénétration. Mais rien n’est fini avec le primé d’Invernizzi et l’interception qui suit lui donnant deux lancers. De quoi revenir à un point à une possession de la fin. Avec les fautes à donner, le temps coule à onze secondes avant que Johnson ne se retrouve sur la ligne pour faire le 100%. En face, Brown passe aussi par ces lancers à six secondes du terme. Le temps mort burgien va être décisif et redonner deux lancers-francs à Chris Johnson (22 points, 6 rebonds et 3 passes). Limoges tentera de refaire surface avec l’ultime temps mort d’Alfred Julbe mais la JL Bourg tient bien son quatrième succès hors Ekinox, 80 à 83. La première depuis 15 ans à Beaublanc ! 

LE CHIFFRE DU MATCH
0
évaluation

Zack Wright et Chris Johnson ont porté la formation burgienne en terminant à 61 d’évaluation en cumulé soit plus de la moitié de celle de l’équipe (106).

LE BRESSAN DU MATCH

Zack Wright

20

points

12

rebonds

07

passes

32

évaluation

LES ESPOIRS

80

88

Les jeunes pousses burgiennes ont profité de ce déplacement pour glaner une huitième victoire en championnat. Ils restent toujours meilleure attaque et 3e du classement.

©Gabriel Laprade

A voir aussi :

La feuille de match