Face à Kazan, la JL est tombée sur plus fort qu’elle.

7DAYS®EUROCUP / JOURNÉE 4

JL BOURG

74

86

UNICS KAZAN

Score par quart-temps : 13-14, 24-23, 22-16, 22-18

LE résumé

Un gros duel en première mi-temps

 

Alors que Kazan enchaînait son troisième match en une semaine, la Jeu elle retrouvait son parquet après un nouveau déplacement victorieux à Levallois. L’UNICS ne semble pas en fatiguer de ses différents déplacements et démarre avec une forte intensité défensive. Si Andjusic et Omic scorent les premiers points pour la Jeu, Smith et Canaan ont du répondant. Après deux échecs longues distances, Wright règle la mire, mais White prend de vitesse et les Burgiens et répond dans la peinture (5e 07-08). 
Le duel est aussi lancé dans la peinture entre White et Omic avant que ce dernier ne cède finalement sa place à Pelos. Peacock prend alors le relais et le face à face entre les deux formations reste très très serré. Un vrai match européen ! (8e 11-10). Wright, Canaan et Brown poursuivent et les changements effectués ne profitent pas à une des deux formations qui se quittent sur le score de 13 à 14.

Dès la reprise, Antipov sanctionne la JL sur un oubli défensif et provoque la colère de Savo Vučević qui ne tarde donc pas à prendre son premier temps mort. Pelos réagit dans la peinture après un rebond offensif et le rythme semble être retrouvé avec Wolters qui percute dans la raquette puis Allen qui score à mi-distance et Pelos de nouveau qui traverse le terrain à toute vitesse ! Sur contre-attaque, les Burgiens ne sont pas tenables et Benitez joue juste, délivrant une passe à Allen. On joue toujours au jeu du chat et de la souris. Après deux lancers convertis par Antipov, Smith trouve enfin une ouverture de loin. Cependant, Allen répond dans la foulée et redonne un court avantage aux Bressans (14e 24-23).
 Andjusic se mêle à la danse du tir à 3 points qu’il affectionne. Antipov est toujours présent pour le shoot près du cercle. Le match s’emballe ! Scrubb est dans le timing sous le cercle, Canaan aligne de loin puis Omic écrase une belle claquette dunk alors que le tir de Scrubb roulait sur le cercle. Morgan prend ensuite le dessus dans la raquette avec deux paniers consécutifs qui remettent les Russes devant (18e 31-32). 
Scrubb sort aussi de sa boîte avec deux shoots mains gauches importants tandis que Morgan ne faiblit pas. Holland s’arrache à son tour pour le 2+1et la parité est de mise à la pause grâce à l’ultime claquette de Wright, 37 à 37.

Troisième quart fatal

Le UNICS revient mieux du vestiaire avec deux coups de Uzinkskii et White. Si Peacock réussit un lancer, les tirs ligne de fond de Canaan et dans la raquette de Morgan sous le cercle creusent l’écart. Le temps mort de coach Savo n’y fait rien et Smith reçoit une balle chanceuse derrière l’arc alors que Morgan écrase un énorme dunk. Wright et Peacock prennent en conséquence les choses en main avec deux primés, et ce, même si Canaan dégaine aussi de son côté (25e 44-53). Le meneur est en pleine réussite et ne rate plus aucun tir. C’est un coup de massue pour la Jeu qui perd encore deux ballons. Omic doit s’employer sous le panneau pour passer les bras et éviter le naufrage. Mais pour la Jeu, rien ne continue d’aller, même les petits détails leur échappent. Kazan prend bien le dessus. Heureusement que Allen ajoute six points en fin de quart pour limiter la casse de ce lourd 15 à 31, 52 à 68.

Alors que l’écart est déjà bien fait, Smith se décide à artiller. Pelos répond avec un primé et il va falloir beaucoup d’engagement de nos Rouge et Blanc pour revenir. Mais deux phases offensives finissent en échec alors que les Burgiens avaient fait le travail en défense. Preuve que ce soir, l’adresse n’est pas du côté de la JL Bourg. Peacock profite d’une antisportive pour scorer quatre points et pourquoi pas relancer la machine. Smith en tout cas n’est pas de cet avis-là même si Allen l’imite dans la foulée. Peacock est toujours sur le qui-vive lui et Bourg revient à près de dix longueurs (35e 63-74).
Si Canaan peut encore scorer, la Jeu grappille petit à petit son retard avec pour ce coup Tommy Scrubb de derrière l’arc. Mais encore une fois, les petits ratés semblent couper le rythme et Kazan peut facilement dérouler. Un nouveau 0 à 7 est cette fois vraiment fatal. La Jeu ne peut que s’incliner ce soir, 74 à 86.

LES PLUS DU MATCH

Le chiffre du match

0
% à 3 points

Loin de ses standards habituelles, la JL Bourg a nettement manqué d’adresse longue distance ce jeudi soir. En témoigne la maladresse des joueurs habitués à être intraitable dans ce domaine : Andjusic (1/3), Peacock (1/5) ou Courby (0/2).

LE BRESSAN DU MATCH

KADEEM ALLEN

17

points

4

rebonds

1

PASSE

24

évaluation

LES STATISTIQUES

A voir aussi :

La feuille de match