La JL Bourg avait l’espoir de décrocher son premier succès dans ce Top 16 contre Ljubljana.

EUROCUP TOP 16 / JOURNÉE 4

JL BOURG

64

77

CEDEVITA OLIMPIJA LJUBLJANA

Score par quart-temps : 21-28, 20-11, 19-27, 9-18

LE résumé

La JL se bat

Cela fait quelques semaines que Savo Vučević n’a pas pu compter sur un groupe d’au moins neuf joueurs. Alors même si ce soir les Bressans ne sont pas au complet (Omic et Scrubb toujours absents), le technicien et son staff ont plus de ressources sur le banc pour aborder ce match de la dernière chance. Mais dès les premières secondes et après un contre, Thibault Daval-Braquet est contraint de quitter ses coéquipiers après une blessure au genou. Décidément, même en février, la Jeu n’est pas aidée sur le plan de l’infirmerie…
Pour ce qui est du match, les Slovènes enclenchent avec leurs deux meilleurs joueurs du match aller, Hopkins et Blazic. Pelos est alors le premier à agir, mais Jones, Blazic et Perry poursuivent cette bonne entame. Peacock et Pelos s’en remettent à trois tirs intérieurs pour maintenir le score sauf que Blazic reste, comme au match aller, intenable dans son jardin du tir longue distance (5e 08-17). 
Encore trop laxistes en défense, nos Rouge et Blanc laissent trop d’opportunités à Ljubljana qui poursuit son envol. Heureusement que Courby est présent derrière l’arc pour répondre par deux fois au dernier missile de Jones. Au jeu de l’extra passe et de la réussite offensive, les visiteurs sont néanmoins les plus forts puisque Rupnik et Jones enchaînent avant un ultime primé d’Asceric qui bloque le score à 21 à 28.

Les Burgiens ne sont pour autant pas loin au tableau d’affichage après le shoot à 3 points de Buva. Les joueurs des Balkans restent réalistes avec un jeu huilé qui se conclut par la pénétration de Brown. L’ailier américain ne s’arrête d’ailleurs pas en si bon chemin en prenant le relais de ses coéquipiers à 3 points. Encore une fois, Bourg tient en répondant de loin par Asceric et Buva, et surtout en comptant sur l’adresse qui fuit les visiteurs. Du coup, après un rebond off de Benitez qui en profite pour ajouter deux points, la JL a recollé au plus près (14e 32-33). 
Le temps mort de coach Golemac n’a pas d’effet direct puisque Asceric reste sur son petit nuage et Ljubljana manque, encore et encore, ses occasions de sanctionner. À parité, les deux formations sont en réelle panne jusqu’à ce que Brown trouve enfin la mire dans le corner qui provoque le second arrêt de la partie de Savo Vučević (17e 35-38). 
Peacock de retour en jeu nous offre un petit tir mi-distance pour se rassurer et la Jeu passe enfin en tête après un bon passing-game en transition qui termine dans les mains de Wright. Malgré quelques petites balles perdues, c’est bien nos Rouge et Blanc qui sont devant à la pause, 41 à 39.

Panne sèche au QT4

Deux contre-attaques qui finissent pour Muric dès le retour du vestiaire et le Cedevita Olimpija reprend les rênes de la rencontre. Mais les Aindinois gardent leur ténacité défensive et ne se laissent pas distance avec Wright qui est attentif au rebond offensif avec une claquette. Surtout, ils manquent plusieurs occasions, mais font le dos rond pour jouer les occasions de contre-attaque avec plus de sérénité. Les Slovènes choisissent alors de jouer plus en soliste et cela fonctionne pour cette fois avec Perry de loin puis à la limite du primé au bout de l’horloge. Ce manque de concrétisation désormais chez les Burgiens n’est d’ailleurs pas le bienvenu, car Blazic poursuit la série avec un 2+1. Le temps mort doit permettre à l’équipe de retrouver du tonus (26e 45-53).
 Andjusic, de retour après ses trois fautes se rassure aux lancers-francs alors que Perry nous fait encore le spectacle avec un tir du bout du monde. La JL Bourg doit donc continuer à se rassurer par sa défense toujours consistante, car son adversaire joue pour le moment avec le feu et des fins de possessions, certes réussies, mais compliquées. Et les occasions burgiennes sont bien là, mais manquent encore d’être inscrites. Alors quand cela rentre à 3 points avec Pelos et Courby, le match tient bien tout son suspense et la confiance est retrouvée dans sa totalité. Jones aura le dernier mot en se débarrassant de son vis-à-vis, 55 à 59.

Pelos reste pugnace dans sa forme du moment et décroche un nouveau tir longue distance si important. En face, Brown et Rupnik tiennent l’avantage et la JL doit continuer à s’employer avec force si elle veut renverser son adversaire. Sauf qu’une nouvelle fois, les Slovènes reprennent le large (35e 61-71).
Dans ce quatrième quart, les Burgiens semblent véritablement manquer de jus suite à la dernière prestation contre Orléans et plus aucun shoot ne veut terminer au fond de la filoche. Même les passes les plus simples. C’est donc logiquement que les visiteurs du soir enterrent définitivement les chances de la JL Bourg dans ce Top 16 en s’imposant 64 à 77. Un score un peu dur finalement.

© Christelle Gouttefarde

LES PLUS DU MATCH

Le chiffre du match

0
minutes

Nos Bressans auront tenu 30 minutes le face à face.Un grand manque de lucidité a fait finalement basculer logiquement le match en faveur de Ljubljana.

LE BRESSAN DU MATCH

LUKA ASCERIC

11

points

5

rebonds

5

PASSES

15

évaluation

LES STATISTIQUES

A voir aussi :

La feuille de match