EUROCUP / JOURNÉE 8

86

67

Score par quart-temps : 22-08 / 21-17 / 11-26 / 32-16

LE RÉSUMÉ

La série de rencontres à Ekinox se poursuivait ce mardi face à Ankara, et les débuts furent plutôt statiques pour les deux formations, mettant du temps à s’installer dérouler les systèmes offensifs. Heureusement pour nos Bressans, l’adresse à 3 points, au contraire de leur adversaire, est présente et permet de créer un premier écart au tableau d’affichage (5e 10-02).
Le vice-champion d’Europe reste à la peine dans ce premier acte, ne marquant essentiellement que sur la ligne des lancers francs. Sous de nouvelles torpilles de Bryce Brown, la Jeu a pris le large, 22 à 8.

Dans ce match au rythme peu soutenu, l’ancien Burgien James Palmer Jr relance son équipe avec un tir dans le corner. Turk Telekom poursuit avec un 7 à 0 alors que le jeu proposé reste très timide. Freddy Fauthoux relance son cinq de départ pour retrouver plus de tonus. Elle reste un temps à l’arrêt avant de reprendre sa marche en avant et de reconquérir du terrain grâce à un Isiaha Mike au four et au moulin (15e 29-19).
Jeremy Morgan prend la suite, avec des primés sur catch-and-shoot qui font un bien fou. Finalement, nos Rouge et Blanc s’en sortent bien et prennent le large, 43 à 25.

Frayeur dans le 3e

À la suite de la mi-temps, nos joueurs connaissent un nouveau coup de moins bien. Les Turcs ne montrent pas pour autant un grand visage sur le point de vue de l’attaque sur ce retour du vestiaire. Mais avec un Steven Enoch qui continue d’être percutant dans la raquette, le rapprochement se fait tout de même (26e 48-38).
Le fait de jeu le plus marquant de ce quart-temps restera l’exclusion du coach Selcuk Ernak après deux techniques. Pour autant, cela ne perturbe pas les joueurs de la capitale de la Turquie, bien au contraire, qui recollent de plus en plus. La pression tout terrain ralentit les attaques burgiennes tandis que l’adresse longue distance a changé de main, en témoigne les deux missiles de la fin du quart-temps qui viennent relancer totalement la rencontre, 54 à 51.

Nos joueurs doivent faire confiance en ce qui les a animés en début de rencontre. La bonne vision d’EJ Rowland combinée à une défense plus proche donne un bon petit bol d’air à la Jeu. Il en faudra plus pour remporter le match, car James Palmer ne veut pas lâcher les siens. Chose que Tyron Wallace effectue lui de son côté. L’américain écope de sa cinquième faute, combinée à une technique, qui l’envoie à son tour au vestiaire. Un nouveau bond en avant est donc effectué par la Jeu (36e 68-58).
Axel Julien réalise un gros dernier quart-temps pour porter ses coéquipiers vers la victoire. Et que dire des relances d’Isiaha Mike qui évolue comme un meneur. Ankara craque au mental, discutant beaucoup de décisions. Les techniques tombent et le vestiaire se remplit de plus en plus ! Cela offre une fin de partie plus tranquille pour notre équipe qui recolle à la deuxième place du groupe. Victoire 86 à 67.

SUIVRE LE MATCH

Réseaux sociaux

Crédit photo : ©Jacques Cormarèche

A voir aussi :

La feuille de match