La première partie de saison régulière de Betclic ELITE se termine ce week-end pour la JL Bourg en déplacement à Nancy.

SAMEDI 23 DECEMBRE 2023

NANCY

Palais des sports Gentilly

16:30

LA PRÉSENTATION

Avant de fêter la fin d’année, la JL Bourg a encore du pain sur la planche. Il lui reste trois rencontres pour compléter une année 2023 à 31 matchs, soit quasiment une saison totale de Betclic ELITE ! L’antépénultième rendez-vous de ce samedi se jouera à Nancy, et sera l’ultime déplacement solennel avant de conclure à domicile.
Dans une forme olympique (sept succès de suite toute compétition confondue), notre équipe aura fort à faire face à des Nancéens qui n’ont chuté qu’une seule fois dans leur Gentilly, le 10 décembre dernier face à Limoges (67-75), dans un soir sans adresse. Encore un duel intense qui se prépare.

Nancy, poil à gratter

Le retour du SLUC Nancy en première division l’an passé avait vu le club lorrain sauver sa place dans les dernières journées. 2023/2024 est un tout autre cru pour l’entité championne de France entre 2008 et 2011, retrouvant le haut de tableau, grâce à un recrutement juste et le très bon management de Sylvain Lautié.

Ces dernières semaines, les joueurs du Grand Est ont levé un peu le pied (2 victoires en 5 rencontres). Deux revers ont été concédés sans leur meneur star Frank Mason (15.9 points, 3.1 rebonds et 5 passes de moyenne) arrivé à la mi-saison dernière et qui est devenu le maitre à jouer de son équipe. Pour autant, le planète SLUC ne tourne pas autour du poste 1 américain. Le staff a pris le soin de recruter des joueurs expérimentés du championnat. Le plus averti d’entre eux n’est autre que Tyren Johnson. L’ancien Blésois qui n’a pas prolongé dans son club de cœur en a encore sous la semelle (12.1 points et 3.6 rebonds), formant un duo très prolifique avec le pivot jamaïcain qui évoluait à Fos la saison dernière, Shevon Thompson (16.8 points et 9.4 rebonds de moyenne). La paire d’intérieurs sera un point-clé à contrôler pour nos Bressans.
Récemment, Nancy a récupéré dans ses rangs un autre joueur évoluant dans son effectif ces deux dernières années avec Caleb Walker. Le combo-guard a effectué une pige à Gravelines-Dunkerque avant donc de revenir dans une formation où il aura la confiance pour faire parler son adresse (9.5 points, 3 rebonds et 3 passes en deux sorties). À l’aile, le recrutement de Jordan Bowden (26 ans, 1m97) est plutôt positif pour le club. Ce shooteur n’a peut-être pas l’adresse longue distance régulière qu’il avait en G-League, mais il sait se rendre utile (10.1 points et 2.9 rebonds) sur le parquet.

Malgré une première partie plutôt réussie donc, les Cougars ont beaucoup pianoté. Le jeune ailier serbe Luka Cerovina n’est pas resté longtemps dans les rangs du groupe. Même fin novembre, des réflexions pour se séparer Ike Nwamu (3.5 points de moyenne) et Bruno Cingala-Mata (3.9 points et 4.2 rebonds) étaient en cours. Avec ces potentielles perturbations, les Nancéens continuent d’avancer. L’ancien bressan et capitaine Meredis Houmounou apporte toute sa force des deux côtés du terrain (5.2 points, 3.6 rebonds et 3.7 passes), Clément Frisch poursuit son apprentissage à l’intérieur avec réussite (5.6 points et 2.7 rebonds) tandis qu’Antony Labanca n’a plus froid aux yeux. Le meneur back-up réalise sa meilleure saison à haut niveau (8.1 points et 2.6 passes) avec une adresse à 3 points de qualité (44.7%). En témoigne sa dernière sortie face à Le Portel (29 points à 7/9 à 3 points).

Solide, expérimenté, le SLUC avance vers la Leaders Cup et veut renverser une nouvelle formation du top 4 dans son jardin.

La bonne adresse bressane

En ce mois de décembre, le Rouge et Blanc est une couleur qui se porte bien. Nos joueurs connaissent un regain d’énergie au cœur d’un des mois les plus dense de leur saison. Mais il n’est pas encore temps de se reposer pour Isiaha Mike et ses coéquipiers. L’homme de la dernière fin de match de championnat (83-81 contre Paris) a, comme Labanca, été sur un nuage lors de son dernier match (28 points et 8 rebonds à 5/6 à 3 points). Le Canadien surfe sur son habilité, comme toute l’équipe, pour aller chercher de nouveau gain chaque soir de match.

À Nancy, face à une salle qui sera comble (+ de 6000 places), il ne faudra pas trembler face au remous des gradins. Avec son expérience des déplacements européens, la Jeu devra rester concentrée durant 40 minutes, pour rejoindre l’ASVEL sur le deuxième strapontin.

Allez la Jeu ! 
#WeRedy

 Crédit photo : Jacques Cormarèche

LES PLUS

ARBITRES

DIFALLAH Mehdi
DUBOIS Gregory
WALLET Jordan

SUIVRE LE MATCH

Réseaux sociaux

A voir aussi :

La feuille de match