BETCLIC ELITE / QUART DE FINALE
Match 3

90

74

Score par quart-temps : 29-18, 16-17, 21-21, 24-18

LE RÉSUMÉ

Qui rejoindra Monaco en demi-finale de ces Playoffs ? La réponse tient en au moins quarante minutes à Ekinox où Bressans et Nanterriens se retrouvent pour le match décisif de cette série. Un face-à-face sous haute tension tant les deux formations n’ont pas envie de quitter la compétition finale ce lundi soir. L’intensité est ressentie autant en tribune avec les supporters adversaires venus en nombre et les quelques 3000 burgiens bruyants que sur le parquet où on sent les joueurs concentrés (5e 09-09).
En patron, Axel Julien met ses coéquipiers sur de bons rails. Entre Circus-shoot à trois points avec la faute et pénétrations intelligentes, il offre le premier avantage à la JL. Nanterre est de son côté maladroit à longue distance, et c’est toute une équipe qui en profite pour s’envoler au tableau d’affichage après dix minutes de jeu, 29 à 18.

Nos Rouge et Blanc sont très agressifs et se jettent sur beaucoup de ballons pour empêcher l’adversaire de revenir rapidement au score. Il faut désormais continuer à concrétiser ces bonnes défenses comme le montre Hugo Benitez qui déclenche une nouvelle fois à 3 points dans cette partie (14e 38-23).
On a un peu l’impression de voir le scénario inverse du match aller pour le moment, car Nanterre 92 n’arrive pas à trouver une adresse régulière à 3 points et s’acharner dans ce domaine sans grande réussite. En passant par l’intérieur, les hommes de Pascal Donnadieu trouvent un moyen de se relancer et de reprendre confiance avec un 8 à 0. Au final, cela leur permet réduire en partie la marque par rapport au score du premier acte, 45 à 35.

La JL a tenu jusqu'au bout

Sanctionnée dans la raquette avec déjà 3 fautes pour Kokila et 4 pour Massa, Freddy Fauthoux est contrainte de pianoter dans ses dispositions offensives. Pour le moment, cela tient plutôt bien, mais on sent aussi les Nanterriens pousser vers l’avant. Zaccharie Risacher permet tout de même de conserver toujours la main grâce à son impact des deux côtés du parquet (25e 53-42).
Nos joueurs repassent un petit coup d’accélérateur pour retrouver un peu plus de quinze longueurs d’avantage. Mais Justin Bibbins et sa troupe sont vaillants de ne lâche pas la partie si facilement. Via le meneur américain de nouveau touché à l’arcade, un retour express est effectué  à la fin du 3e acte. De quoi maintenir l’écart avant dix minutes de folie pour une place en demi, 66 à 56.

Jusqu’au bout, la tension va peser sur cette belle. Les fautes pourraient bien jouer leur lot de surprise dans cette rencontre où la sanction des cinq fautes pesant sur pas mal de monde. Après trois minutes de jeu, il n’y a toujours pas de grand changement au tableau d’affichage puisqu’avec le jeu des lancers francs, chacun s’y retrouve. Desi Rodriguez retrouve un peu d’adresse et élance une nouvelle remontée qui semble être la plus prolifique depuis le début de ce match 3 (35e 74-68).
Cependant, à peine entré en jeu, Maksim Salash déclenche à 3 points pour faire souffler tout une équipe et casser le rythme adverse. Côté Francilien, le dernier temps mort est pris et il va falloir désormais tout donner pour les quatre minutes à venir. Les tirs primés s’enchainent avec une nouvelle fois Salash, puis Bibbins en face et enfin Lewis en transition (38e 85-71). Un énième break de nos Rouge et Blanc qui est cette fois fatal à Nanterre. L’addition va être lourde pour les visiteurs, mais c’est bien la Jeu qui retourne en demi-finale pour le remake de la saison passée face au champion en titre, Monaco. Succès 90 à 74 après une belle bataille et avec du beau jeu.

SUIVRE LE MATCH

Réseaux sociaux

Crédit photo : ©Jacques Cormarèche

A voir aussi :

La feuille de match