Catégorie : Compte-rendu

Play-offs 1/2 Finale #4 – Fin d’une saison magique pour la JL

Poursuivre la lecture

Play-offs 1/2 Finale #3 – Monaco a récupéré son dû

BETCLIC ELITE / DEMI-FINALE
Match 3

81

85

Score par quart-temps : 25-14, 15-25, 20-19, 21-27

LE RÉSUMÉ

Qui sera dos au mur après ce match 3 ? On le saura au moins après quarante minutes de basket de haute intensité entre deux formations qui veulent prendre une option vers la finale. Pour ce match, l’AS Monaco retrouve son leader offensif avec Mike James. Mais pour commencer la rencontre, c’est un tout autre joueur attendu qui fait bonne figure puisque Zaccharie Risacher aligne pas moins de trois tirs à 3 points en trois minutes ! De quoi mettre la Jeu sur de bons rails dès l’entame. En face, la Roca Team n’est pas en reste, elle trouve aussi l’adresse pour alimenter son compteur. On part tout simplement sur un match offensif… jusqu’à ce que les défenses viennent, peut-être, à prendre le pas. Ou que l’adresse burgienne vienne à retomber, car elle est insolente (5e 19-08).
En faisant rentrer un cinq plus tourné vers la défense, notamment avec John Brown III ou Yakuba Ouattara, le leader du championnat régule l’attaque burgienne, sans pour autant parvenir à revenir au contact de ce premier break burgien, 25 à 14.

Monaco montre de forts signes de maladresse. Plusieurs tirs ouverts n’arrivent pas au fond du cercle et la JL en profite pour continuer d’artilleur sur transition. Avec les fautes, les visiteurs parviennent à décrocher des 2+1 qui les font avancer un peu plus vite au tableau d’affichage (15e 35-25).
Il faut dire qu’il y a déjà sept fautes à zéro contre la Jeu et c’est une série offerte sur un plateau par un duo… Ekinox peut gronder, car il faudra attendre plus de sept minutes avant la première faute monégasque. Mais le mal est fait, car le retour est désormais là pour Monaco même si les premiers lancers francs de la soirée pour nos Rouge et Blanc arrivent avant la pause afin de laisser l’équipe en tête à la pause, 40 à 39.

Break final pour Monaco

Les compteurs sont quasiment remis à zéro, à noter la perte de Maksim Salash, souffrant. Ce fût le cas lors des deux précédents matchs à un moment de la rencontre. La JL doit trouver plus d’agressivité et tenter de percer le rideau adverse pour prendre cette manche. Et surtout ne pas laisser trop de seconde chance aux joueurs de la principauté. Et les mouches changent d’âne niveau réussite puisque l’ASM enchaine trois primés qui les font passer en tête pour la première fois dans cette soirée (25e 45-48).
Petite révolte rouge et blanche qui prend place via un 10 à 0 qui réveille les supporters. Le match n’est pas encore lâché par les deux formations et Kevin Kokila se retrouve souvent sur la ligne des lancers francs pour faire un bien fou à ses coéquipiers en termes de scoring. Ce match est du niveau d’une demi-finale de Playoffs, 60 à 58.

Le mano-à-mano se poursuit alors que la Roca Team parvient à remettre du rythme et de la dureté en défense. Par un 6 à 0, le ton est bien donné. Pour autant, le contact est vite retrouvé pour la JL  et le temps tourne vers un money time chaud bouillant même si une antisportive à l’encontre d’Isiaha Mike vient un peu faire mal au moral (35e 65-70).
Au pire moment, la Jeu est dans la pénalité et une nouvelle fois, ce sont les Monégasques qui en profitent pour alimenter leur compteur. Avec huit points de retard, il faut sortir le grand jeu. Zacc Risacher montre la voie avec quatre points de suite. C’est même un retour à une longueur qui s’effectue grâce à Bryce Brown, mais Mike James vient sortir de sa boite pour lui répondre et mettre une grosse option sur ce match (39e 74-78). Jaron Blossomgame en tueur brandit le tir primé synonyme sûrement de gagne, même si Isiaha Mike vient lui répondre rapidement. Un stop rapide est obligatoire à un peu moins de 28 secondes du terme. Mais ce ne sera pas le cas et Monaco boucle le match aux lancers, 81 à 85.

Il faudra donc gagner jeudi pour aller chercher le match 5 à Monaco et continuer à croire en un exploit.

Les scoreurs : Risacher 17, Mike 15, Brown 12, Massa 12, Lewis 6, Rowland 6, Kokila 6, Benitez 3, Salash 2, Julien 2, Courby 0, Sow D.N.P

SUIVRE LE MATCH

Réseaux sociaux

Crédit photo : ©Jacques Cormarèche

Les Espoirs remportent le Trophée du Futur !

La JL Bourg remporte le Trophée du Futur après une victoire face à la Roca Team (71-88). Les hommes d’Arnaud Tessier ramènent la Coupe à la maison !

Poursuivre la lecture

Trophée du Futur #2 – Direction la finale !

Belle victoire des Espoirs qui se qualifient pour la Finale du Trophée du Futur en éliminant Nancy.

Poursuivre la lecture

Play-offs 1/2 Finale #2 – La Jeu égalise après une perf’ incroyable !

BETCLIC ELITE / DEMI-FINALE
Match 2

73

83

Score par quart-temps : 25-20, 19-20, 18-20, 11-23

LE RÉSUMÉ

Week-end de Grand Prix… et de demi-finale de Betclic ELITE en Principauté. La JL Bourg retrouve l’AS Monaco, 2 jours après la défaite 85-72. Bien préparés à ne pas laisser l’avantage du terrain à leur adversaire, les Rouge et Blanc arrivent conquérants à la Salle Gaston-Médecin. Alors, montez le volume, et rendez-vous au coup de buzzer final !

 

Extinction des feux dans le sous-sol du Stade Louis-II. Les Monégasques mettent beaucoup d’intensité et poussent les Bressans à la faute. La JL Bourg se retrouve dans la pénalité avec 5 fautes d’équipe en moins de 2 minutes 20. Au score, les 2 équipes restent au contact, 8-8 au bout de 4 minutes de jeu. Les Monégasques semblent mieux entrer dans ce match, à l’image du dunk raté suivi d’une faute anti-sportive de Zaccharie Risacher. Matthew Strazel et ses compères montent en puissance, notamment sur les transitions rapides et mènent désormais de 7 points (21-14 – 8′). Sur des derniers lancer-francs convertis par Bryce Brown, la JL Bourg regagne le banc avec 5 points de retard sur la Roca Team (25-20).

 

L’AS Monaco revient sur le terrain conquérant et démarre sur les chapeaux de roues. Maksim Salash est là pour les arrêter avec un bon contre juste avant que le ballon ne rentre dans le panier. La Roca Team avec ses archers Blossomgame, Okobo ou Strazel grapillent des points et mènent de 11 points à 5 minutes de la mi-temps (40-29 – 15′). Ils commettent cependant 5 fautes, ce qui, à l’inverse du scénario du premier quart-temps, profite aux Aindinois. Temps-mort demandé par Frédéric Fauthoux pour remettre la JL en piste. Les joueurs de la JL Bourg perdent des ballons après de belles actions défensives. Monaco s’en frotte les mains et punit nos joueurs. Les Rouge et Blanc ne lâchent pas. Ils reviennent à 7 points à 1 minute de la mi-temps et pousse Sasa Obradovic à prendre un temps-mort. Zaccharie Risacher, plus à l’aise sur cette fin de période, conclut avec un tir à 3 points qui met la JL Bourg à seulement 4 points de la Roca Team à la mi-temps. Les Rouge et Blanc rentrent aux vestiaires avec une confiance retrouvée (44-40).

Le coup de la JL !

Bodian Massa pose un poster d’entrée de jeu. Sur la possession suivante, Axel Julien, à 3 points, permet à la JL Bourg de passer pour la première fois devant dans ce match (44-45 – 21’30). La Roca Team est muette depuis le retour des vestiaires, quand la JL Bourg montre les crocs. Zaccharie Risacher à 3 points creuse l’écart. Cependant, les joueurs du Rocher tiennent leur rang et en quelques possessions reviennent à hauteur des joueurs de l’Ain (50-50 – 26′). 12-0 pour la Roca Team qu’on n’arrête plus ! Frédéric Fauthoux prend un temps-mort pour calmer le rythme monégasque. La JL pousse les monégasques à la faute, récupèrent de ballons mais ne convertissent pas forcément les possessions suivantes. Une fin de quart-temps agressive des monégasques qui enchaînent les fautes dans le jeu mais aussi une faute technique commise par leur entraîneur. Nos joueurs en profitent, avec un beau dunk de Zaccharie Risacher. 62-60, la Roca Team mène de 2 points avant d’entamer le dernier quart-temps.  

Maksim Salash montre la voie à ses coéquipiers en enchaînant les shoots dans la raquette. La fin du match va être tendue et chaque tir va valoir cher. Elie Okobo répond au Biélorusse en adoptant la même technique. La JL Bourg prend 2 possessions d’avance sur une belle sortie offensive où il arrive à obtenir un and one. Converti, la JL Bourg possède 5 points d’avance à 6 minutes 30 de la fin (66-71 – 33’30). La Roca Team est de nouveau muette, mais provoque beaucoup, à tel point que les Rouge et Blanc tombent dans la pénalité alors que les joueurs du Rocher ne sont qu’à une seule faute. JeQuan Lewis à la mène continue à ne pas faire perdre de possession à la JL Bourg. Les Monégasques, Matthew Strazel et Elie Okobo sont des métronomes aux lancers-francs et convertissent chacune de leurs tentatives. C’était sans compter sur JeQuan Lewis, longue distance, qui donne 6 points d’écart à 3 minutes du terme (70-76 – 37′). Une fin de match plus qu’accrochée mais qui tourne en faveur de la JL Bourg. Bryce Brown à 3 points donne 8 points d’avance alors qu’il reste 1 minute 30.

La fin de match tourne en faveur des Bressans, 73-83, 1 partout dans la série. Il y aura un match MARDI et JEUDI à Ekinox ! Et si, et si….

Les scoreurs : Risacher 21, Kokila 11, Lewis 10, Massa 10, Salash 9, Brown 7, Salash 5, Mike 5, Julien 5, Benitez 5, Rowland 0, Courby 0.

SUIVRE LE MATCH

Réseaux sociaux

Crédit photo : ©AS Monaco Basket

Trophée du Futur #1 – Comme leurs aînés

Belle victoire des Espoirs qui se qualifient pour la demi-finale du Trophée du Futur aux dépens de Nanterre (55-70).

Poursuivre la lecture

Play-offs 1/2 Finale #1 – Monaco, un cran au-dessus

BETCLIC ELITE / DEMI-FINALE
Match 1

85

72

Score par quart-temps : 16-16, 20-17, 25-21, 24-18

LE RÉSUMÉ

Déplacement princier pour les Rouge et Blanc. Pour commencer la série des demi-finales de Betclic ELITE, la JL Bourg se déplace à Monaco, premier de la saison régulière et mastodonte du championnat. Récents quarts de finalistes d’EuroLeague, les Monégasques n’ont remporté aucun trophée cette saison et comptent bien corriger cette anomalie. Mais les Aindinois, finalistes de l’EuroCup n’ont pas à rougir et comptent bien donner du fil à retordre à cette équipe. Le premier à 3 victoires gagne, premier match dans une salle Gaston Médecin clairsemée, c’est parti !

Les deux premiers points de cette partie sont pour JeQuan Lewis. Le meneur américain trouve la faille dans la raquette puis caviardise ensuite Bodian Massa qui n’a plus qu’à marquer. Les Monégasques répondent collectivement pour coller au score. Sur sa tentative suivante, JeQuan Lewis fait une gamelle et, au rebond, Isiaha Mike commet déjà sa deuxième faute… Un début de match compliqué pour le joueur canadien. 5 minutes de jouées et la JL Bourg mène 7-6 au score. C’est un petit score, on sent la nervosité de ce match. Les Monégasques perdent beaucoup de ballons dans ce quart-temps, mais par l’intermédiaire notamment de Blossomgame restent au contact. Le meneur Hugo Benitez arrive à prendre le dessus sur Elie Okobo et score. Earl Rowland enchaîne à 3 points, cela ne suffit pas à faire l’écart. Les 2 équipes regagnent leur banc à égalité (16-16).

Petr Cornelie entame le quart-temps avec 3 fautes en 47 secondes. Le joueur Monégasque enchaîne les erreurs et se fait remplacer instantanément. Cependant, la JL Bourg n’en profite pas et Matthew Strazel, à 3 points, sanctionne, le premier de la soirée. Axel Julien remet les pendules par la suite derrière l’arc. Une ombre au tableau des Rouge et Blanc cependant, la 3ème faute de JeQuan Lewis, qui offensivement faisait la meilleure impression côté JL. Bodian Massa finit une action mal embarquée de Bryce Brown. Les 2 équipes se rendent coup-pour-coup, mais les Rouge et Blanc prennent 4 points d’avance à mi-quart-temps (23-27, 15′). EJ Rowland, en vieux roublard, pousse à la faute Jaron Blossomgame et convertit ses lancers-francs. La JL Bourg domine Monaco dans le domaine aérien, notamment au niveau des rebonds offensifs à l’image de Zaccharie Risacher qui claque le ballon dans le panier après un shoot compliqué de Kevin Kokila. Alpha Diallo remet cependant les joueurs de la Roca Team à égalité avant un temps-mort de Freddy Fauthoux (33-33, 18′). Monaco creuse un léger écart à la mi-temps, malgré une impression de domination bressanne sur ce quart-temps (36-33).

Monaco monte en puissance

Jaron Blossomgame ne revient pas sur le terrain, sûrement blessé. Alpha Diallo entame de fort belle manière le troisième quart-temps. Quasiment au bout des 24 secondes, il marque derrière l’arceau et donne 6 points d’avance à la Roca Team. Sur une nouvelle balle perdue des Monégasques, Hugo Benitez marque un panier à 2 points facile. Les Aindinois se montrent plus agressifs, 3 fautes dans ce début de quart-temps en moins de 1 minute 30. Axel Julien prend ensuite un très bon tir à longue distance et remet la JL Bourg à 1 point des Monégasques (39-38, 22′). Un beau contre de Zaccharie Risacher sur la possession suivante et la JL Bourg se donne l’opportunité de repasser devant. Hugo Benitez va chercher la faute et permet, après 2 lancers-francs, de repasser devant. +2 points de Zaccharie Risacher après les lancers-francs. Les joueurs du Rocher font cependant honneur à leur statut et en 3-4 possessions, prennent une avance de 4 points. Les Monégasques accélèrent, Petr Cornélie sanctionne à 3 points. Kevin Kokila pousse cependant le joueur monégasque à faire une quatrième faute, ce qui peut leur poser problème au poste d’ailier avec la blessure de Jaron Blossomgame. Kevin Kokila se tient la cheville gauche après une tentative de contre sur Alpha Diallo. Les Monégasques prennent 9 points d’avance grâce à un tir longue-distance d’Elie Okobo (57-48 – 28’40). Les joueurs de la Principauté sont montés en puissance et enchaînent les points dans la raquette. Les Burgiens, moins réalistes, ont été un peu plus dans le dur dans ce troisième quart-temps (61-54).

Bryce Brown commence le quatrième quart-temps par un bon tir mi-distance. Sur la possession suivante, Zaccharie Risacher fait une belle interception et marque. La JL Bourg revient à 3 points des monégasques (61-58 – 31′). Toujours lui, Zacch récupère un bon rebond qui permettrait à la JL Bourg de revenir à niveau des adversaires, mais Bryce Brown perd le ballon. Les bressans ne convertissent pas leurs possessions et la Roca Team reprend le large. Elie Okobo punit directement et permet aux joueurs du Rocher de reprendre 7 points d’avance (70-63 – 33′). Au bout de 35 minutes de jeu, Isiaha Mike met son premier panier du match. La JL est toujours à 2 possessions des joueurs du Rocher. Bodian Massa prend une 5ème faute sur un tir à 3 points d’Elie Okobo et Freddy Fauthoux écope de 2 fautes techniques d’affilées, synonyme d’exclusion. La fin de match se tend coté bressan. 4/5 pour Elie Okobo, +10 pour Monaco (75-65 – 36’30). Nos joueurs tentent le tout pour le tout avec des paniers rapides, mais Jordan Loyd, longue distance, montre toute l’étendue du réalisme monégasque. Matthew Strazel, au buzzer marque à 3 points, Monaco creuse un écart irréversible dans les derniers instants. 85-72, 1-0 Monaco.

La JL Bourg s’incline 85-72 pour ce match 1. Rendez-vous dès samedi à 19h, même horaire, même salle pour le match 2 des demi-finales de Betclic ELITE.

Les scoreurs : Risacher 12, Salash 12, Benitez 8, Kokila 8, Lewis 7, Rowland 7, Julien 6, Massa 4, Mike 4, Brown 4.

SUIVRE LE MATCH

Réseaux sociaux

Crédit photo : ©AS Monaco Basket

Espoirs – Le bilan d’Arnaud Tessier avant le Trophée du Futur

Poursuivre la lecture

Playoffs 1/4 Match #3 – La JL s’envole pour la demi

BETCLIC ELITE / QUART DE FINALE
Match 3

90

74

Score par quart-temps : 29-18, 16-17, 21-21, 24-18

LE RÉSUMÉ

Qui rejoindra Monaco en demi-finale de ces Playoffs ? La réponse tient en au moins quarante minutes à Ekinox où Bressans et Nanterriens se retrouvent pour le match décisif de cette série. Un face-à-face sous haute tension tant les deux formations n’ont pas envie de quitter la compétition finale ce lundi soir. L’intensité est ressentie autant en tribune avec les supporters adversaires venus en nombre et les quelques 3000 burgiens bruyants que sur le parquet où on sent les joueurs concentrés (5e 09-09).
En patron, Axel Julien met ses coéquipiers sur de bons rails. Entre Circus-shoot à trois points avec la faute et pénétrations intelligentes, il offre le premier avantage à la JL. Nanterre est de son côté maladroit à longue distance, et c’est toute une équipe qui en profite pour s’envoler au tableau d’affichage après dix minutes de jeu, 29 à 18.

Nos Rouge et Blanc sont très agressifs et se jettent sur beaucoup de ballons pour empêcher l’adversaire de revenir rapidement au score. Il faut désormais continuer à concrétiser ces bonnes défenses comme le montre Hugo Benitez qui déclenche une nouvelle fois à 3 points dans cette partie (14e 38-23).
On a un peu l’impression de voir le scénario inverse du match aller pour le moment, car Nanterre 92 n’arrive pas à trouver une adresse régulière à 3 points et s’acharner dans ce domaine sans grande réussite. En passant par l’intérieur, les hommes de Pascal Donnadieu trouvent un moyen de se relancer et de reprendre confiance avec un 8 à 0. Au final, cela leur permet réduire en partie la marque par rapport au score du premier acte, 45 à 35.

La JL a tenu jusqu'au bout

Sanctionnée dans la raquette avec déjà 3 fautes pour Kokila et 4 pour Massa, Freddy Fauthoux est contrainte de pianoter dans ses dispositions offensives. Pour le moment, cela tient plutôt bien, mais on sent aussi les Nanterriens pousser vers l’avant. Zaccharie Risacher permet tout de même de conserver toujours la main grâce à son impact des deux côtés du parquet (25e 53-42).
Nos joueurs repassent un petit coup d’accélérateur pour retrouver un peu plus de quinze longueurs d’avantage. Mais Justin Bibbins et sa troupe sont vaillants de ne lâche pas la partie si facilement. Via le meneur américain de nouveau touché à l’arcade, un retour express est effectué  à la fin du 3e acte. De quoi maintenir l’écart avant dix minutes de folie pour une place en demi, 66 à 56.

Jusqu’au bout, la tension va peser sur cette belle. Les fautes pourraient bien jouer leur lot de surprise dans cette rencontre où la sanction des cinq fautes pesant sur pas mal de monde. Après trois minutes de jeu, il n’y a toujours pas de grand changement au tableau d’affichage puisqu’avec le jeu des lancers francs, chacun s’y retrouve. Desi Rodriguez retrouve un peu d’adresse et élance une nouvelle remontée qui semble être la plus prolifique depuis le début de ce match 3 (35e 74-68).
Cependant, à peine entré en jeu, Maksim Salash déclenche à 3 points pour faire souffler tout une équipe et casser le rythme adverse. Côté Francilien, le dernier temps mort est pris et il va falloir désormais tout donner pour les quatre minutes à venir. Les tirs primés s’enchainent avec une nouvelle fois Salash, puis Bibbins en face et enfin Lewis en transition (38e 85-71). Un énième break de nos Rouge et Blanc qui est cette fois fatal à Nanterre. L’addition va être lourde pour les visiteurs, mais c’est bien la Jeu qui retourne en demi-finale pour le remake de la saison passée face au champion en titre, Monaco. Succès 90 à 74 après une belle bataille et avec du beau jeu.

SUIVRE LE MATCH

Réseaux sociaux

Crédit photo : ©Jacques Cormarèche

Playoffs 1/4 Match #2 – Nanterre emmène Bourg sur un match 3

Poursuivre la lecture